Moyen-Orient: depuis l'Égypte, le Secrétaire général souligne qu'il n'y a pas d'alternative à la solution à deux États

Écouter /

Un point d'accès à un village du gouvernorat d'Hébron bloqué par les forces israéliennes en juin 2016 (archives). Photo: OCHA

Après une série de réunions bilatérales, mercredi matin, avec les dirigeants du Qatar, António Guterres s'est rendu en Égypte où il devait prononcer un discours à l'université du Caire.

Lors d'une conférence de presse aux côtés du Ministre égyptien des affaires étrangère, Sameh Shokry, le Secrétaire general de l’ONU est revenu sur les défis que connait la région, soulignant notamment « qu'il n'y pas de plan B à la situation entre les Palestiniens et les Israéliens qu'une solution à deux états ».

Il a aussi indiqué que pour que la lutte contre le terrorisme soit effective, il faut aussi trouver des solutions politiques aux crises de la région. D'où l'importance, selon António Guterres, d'aller de l'avant avec les pourparlers de Genève sur la Syrie, de poursuivre avec détermination la politique de la réconciliation nationale et de l'unité en Iraq et de donner une chance à la paix à court terme, en 2017, à la fois au Yémen et en Libye.

(Extrait sonore : António Guterres, Secrétaire général de l'ONU)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...