La lutte contre le terrorisme et l'extrémisme violent n’aboutira pas sans une solution politique soutenue par le peuple, affirme António Guterres

Écouter /

Le Secrétaire général l des Nations Unies António Guterres et le Président turc Recep Tayyip Erdoğan à Istanbul. (Photo/ONU)

La lutte contre le terrorisme et l'extrémisme violent ne peut pas réussir sans une solution politique soutenue par le peuple, a déclaré le secrétaire général de l’ONU samedi en visite à Istanbul, en Turquie.

Lors de sa première rencontre bilatérale depuis sa prise de fonction, António Guterres et le Président turc Recep Tayyip Erdoğan ont examiné la situation en Syrie et les efforts diplomatiques en cours pour mettre fin au conflit.

Le chef de l'ONU a salué la Turquie pour sa “générosité exceptionnelle”.

Les deux hommes ont également discuté de la situation en Iraq et des opérations en cours pour libérer Mossoul et d’autres régions sous l’emprise de Da’esh.

« Ces opérations devraient être un symbole de la réconciliation nationale et non exacerber le sectarisme », a averti António Guterres.

Le Secrétaire général et le Président Erdoğan  ont aussi discuté des derniers développements du processus de paix à Chypre.

La Turquie est la première étape d’un voyage qui emmènera le Secrétaire général  en Arabie Saoudite, aux Emirats Arabes Unis, en Oman, au Qatar et en Egypte.

(Mise en perspective : Cristina Silveiro)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...