Journée de la langue maternelle: l’éducation multilingue une clef du développement durable

Écouter /

21 février, Journée internationale de la langue maternelle (UNESCO)

A l'occasion de la Journée internationale de la langue maternelle, célébrée chaque 21 février, l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) a lancé un appel mardi pour que « le potentiel de l'éducation multilingue soit reconnu partout, dans les systèmes éducatifs et administratifs, dans les expressions culturelles et dans les médias, le cyberespace et les échanges commerciaux ».

Cette année, la Journée est placée sous le thème « Vers des avenirs durables grâce à l’éducation multilingue ». Elle souligne notamment le rôle de l'éducation multilingue dans la réalisation de l'agenda de développement à l'horizon 2030 avec ses 17 Objectifs de développement durable.

L'UNESCO affirme que pour favoriser le développement durable, les apprenants doivent avoir accès à l’éducation dans leur langue maternelle et dans d’autres langues.

Selon l'Organisation, les langues locales, en particulier les langues des minorités et des peuples autochtones, transmettent la culture, les valeurs et le savoir traditionnel, et jouent ainsi un rôle important dans la promotion d’avenirs durables.

L’éducation multilingue facilite aussi la participation et l'action dans la société et donne l'accès à de nouveaux savoirs et de nouvelles expressions culturelles assurant ainsi une interaction harmonieuse entre le global et le local.

Aussi, toujours selon l’UNESCO, l'éducation multilingue facilite l'accès à l'éducation – tout en promouvant l'équité – des populations parlant des langues minoritaires et/ou autochtones, et notamment des filles et des femmes.

(Extrait sonore : Noro Andriamiseza, spécialiste de programme à l'UNESCO secteur éducation; propos recueillis par Cristina Silveiro)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...