Festival mondial du film de sécurité routière : une cuvée 2017 dominée par les dangers du téléphone au volant

Écouter /

Sophie Corret, membre du Comité de sélection du Festival mondial du film de sécurité routière (photo: ONU/ V. Martin).

Le Festival mondial du film de sécurité routière s'est ouvert ce lundi et ce, jusqu'à demain mardi 21 Février 2017 au Palais des Nations à Genève.  Cet évènement du septième art a lieu en marge du 70e anniversaire du Comité des transports intérieurs (CTI) de la Commission Economique pour l'Europe des Nations Unies, qui tient présentement sa session annuelle à Genève. Et cette année, les participants ont beaucoup abordé la question des risques du téléphone portable au volant.

 

Des conducteurs passant des coups de fils au volant, certains envoyant des SMS ou des mails en conduisant ou d'autres consultant leur page Facebook. Une pratique aujourd'hui répandue ne se limitant plus aux situations où l'on roule au pas comme dans les embouteillages en ville. Pour l'édition 2017 du Festival Mondial du Film de Sécurité Routière qui a ouvert ses portes ce lundi au Palais des Nations à Genève, les dangers du téléphone portable sont l'une des thématiques abordées par les participants. « C'est un thème qui est vraiment prédominant et qui est monté en puissance par rapport aux années précédentes, c'est en effet les distracteurs, notamment les téléphones portables au volant », fait d'ailleurs remarquer la Présidente du Forum européen des jeunes pour la sécurité routière. Selon Sophie Corret, c'est un sujet prédominant pour tous les pays ayant participé à ce festival, notamment sur l'utilisation au volant des applications, des texto.

Dans ce Comité de sélection dont fait partie Sophie Corret, on signale que plus de 200 films ont été présentés, dont une majorité de la France (29), l'Inde (17), les Etats-Unis (16) ou le Brésil et la Chine, une dizaine de films pour chacun de ces pays émergents. Des pays africains comme l'Algérie et le Cameroun ont présenté un seul film.

Les organisateurs de ce festival entendent cette année porter la sécurité routière à l'attention du monde entier, afin d'atteindre les objectifs de la Décennie d'action pour la sécurité routière et de l'Agenda des Nations Unies pour le  développement durable. Une façon aussi pour renforcer la sensibilisation à la sécurité routière par la production des films dans les pays en développement. Des films qui peuvent aider à les réduire par l'émergence d'une culture de sécurité routière, d'un comportement routier approprié, d'une infrastructure routière sûre et de l'utilisation de véhicules et d'équipements de sécurité.

Il faut juste rappeler que les accidents de la route tuent chaque année environ 1,25 millions de personnes dans le monde, et 50 millions de personnes sont victimes de blessures non mortelles.

Depuis son lancement en 2006, le seul festival mondial du film de sécurité routière est de voir les réalisateurs de films concourir pour les meilleurs films de la sécurité routière et pour les prix spéciaux dans les différentes catégories. Le jury est présidé par M. Jean Todt, Envoyé spécial de l'ONU pour la sécurité routière qui est assisté par le réalisateur français Luc Besson, l'actrice Michelle Yeoh. Dans ce jury figurent aussi Zeid Ra'ad Al Hussein, le Chef des Droits de l'Homme des Nations Unies ; Christian Friis Bach Secrétaire Exécutif de la CEE-ONU ; et Thomas Bach, Président  du Comité Olympique International.

Ce festival est l'un des événements marquant le 70e anniversaire du Comité des transports intérieurs (CTI), l'organe suprême de décision politique de la CEE-ONU dans le domaine des transports.

(Interview : Sophie Corret, Présidente du Forum européen des jeunes pour la sécurité routière ; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...