En visite en Allemagne, le chef de l'ONU salue l'hospitalité du pays envers les gens ayant besoin de protection

Écouter /

Le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres. Photo: ONU/Manuel Elias (archive)

En visite en Allemagne, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a tenu à saluer l’hospitalité que ce pays a offert à des gens dans le besoin et a souhaité que cela serve d’exemple à d’autres pays à travers le monde.

« Dans un monde où la solidarité a beaucoup de difficultés à s’exprimer, où nous avons le sentiment que tant de gens rejettent la diversité, ne comprenant pas que la diversité est une richesse et non une menace, où il y a tellement de manifestations populistes et xénophobes, l’Allemagne et la Chancelière Merkel sont un symbole de tolérance, un symbole d’hospitalité envers les personnes qui ont besoin de protection », a déclaré M. Guterres lors d’un point de presse conjoint avec la Chancelière allemande, Angela Merkel, à Munich.

C’est un « symbole que j’aimerais voir suivi dans de nombreuses autres parties du monde afin que nous puissions répondre à la souffrance dramatique dont nous sommes témoins à cause des terribles conflits qui se sont répandus dans le monde », a-t-il ajouté.

Le chef de l’ONU se trouve à Munich, en Allemagne, pour participer ce weekend à une conférence sur la sécurité.

« Nous vivons dans un monde où nous voyons une multiplication de conflits. Nous vivons dans un monde où les anciens conflits semblent ne jamais mourir, où, malheureusement, les conflits deviennent de plus en plus interdépendants et liés à une nouvelle menace de terrorisme mondial », a dit M. Guterres. « Nous vivons dans un monde où le changement climatique représente une menace pour les générations futures, un monde dans lequel nous assistons au développement récent de flux migratoires énormes, d’énormes mouvements de population, d’un monde qui exige une réponse globale ».

« Et je crois sincèrement au multilatéralisme, à la nécessité pour les pays de se réunir et d’utiliser les institutions multilatérales pour pouvoir, dans un esprit de solidarité, faire avancer les énormes défis du monde d’aujourd’hui », a-t-il encore dit.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...