Colombie : l’ONU salue l’arrivée des 7.000 FARC-EP dans les zones de démobilisation

Écouter /

Les derniers membres des FARC-EP arrivent vers le point de transition et de normalisation dans le nord de la Colombie afin d'effectuer leur retour à la vie civile. (Photo: Mission de l’ONU Colombie)

Près de 300 hommes et femmes des Forces armées révolutionnaires de Colombie – Armée du Peuple (FARC-EP) ont rejoint samedi la zone d’Agua Bonita, dans le département de Caquetá, au centre du pays, pour y déposer leurs armes sous le contrôle de l’ONU, a affirmé lundi la Mission des Nations Unies en Colombie.

« C’est un jour historique », s’est-il félicité le Général Javier Pérez Aquino, chef des observateurs de la mission de l’ONU et coordonnateur des MVM.

Ce mouvement complète l’arrivée quelques 7000 hommes et femmes des FARC-EP, dont certaines sont enceintes ou ont de jeunes enfants, pour commencer leur transition vers la vie civile.

« La Mission des Nations Unies en Colombie et la MVM considèrent que la décision des FARC-EP de rejoindre ces zones, malgré la logistique limitée pour la majorité d’entre eux, est très positive », a déclaré le Général.

Au cours des 19 derniers jours, les membres des FARC-EP se sont rendus en voiture, en autobus, en bateau ou ont parcouru environ 8.700 kilomètres sur 36 itinéraires à travers le pays. Ils ont été accompagnés par plus de 860 observateurs du Mouvement tripartite de surveillance et de vérification (MVM) en coordination avec la mission onusienne, travaillant en étroite coopération avec les forces publiques.

Pour le Général Pérez Aquino, cette décision des FARC-EP réduit considérablement la possibilité de contacts armés.

« Nous espérons également que leur présence accélérera les travaux de construction dans ces camps, créant les conditions propices à la poursuite du processus qui conduira à leur réinsertion dans la vie sociale, économique et politique », a-t-il ajouté.

Le chef des observateurs de l’ONU a expliqué aux journalistes du département de Caquetá qu’en dépit de la nécessité de finaliser la logistique autour des camps, la date limite pour l’achèvement du dépôt des armes reste en vigueur 180 jours après l’entrée en vigueur de l’accord de paix conclu entre le gouvernement colombien et les FARC-Ep et définitivement approuvé par le congrès du pays le 1er décembre.

 

(Mise en perspective : Cristina Silveiro)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...