Burundi : des experts de l'ONU s'inquiètent de la répression des ONG et défenseurs des droits humains

Écouter /

La police burundaise à Bujumbura (photo: IRIN)

Des experts de l'ONU tirent la sonnette d'alarme face à la répression croissante des ONG et des défenseurs des droits humains au Burundi.

Spécialisés dans les droits humains, ces experts ont notamment condamné, ce lundi, la récente interdiction et la suspension provisoire d'un certain nombre d'organisations de la société civile au Burundi et a mis en garde contre l'effet obstructif, restrictif et stigmatisant de la législation récente sur les ONG.

Ils demandent aux autorités burundaises de réviser la nouvelle législation sur les ONG afin de prévenir les conséquences néfastes sur le travail mené par des centaines d'organisations et de défenseurs des droits humains.

Selon les experts de l'ONU, les dernières mesures prises par le Gouvernement burundais contre la société civile sont particulièrement alarmantes compte tenu de la détérioration considérable, depuis plus d'un an et demi, de la situation des défenseurs des droits humains dans le pays.

Ceux qui n'ont pas encore quitté le pays sont victimes d'intimidations incessantes, de menaces de détention arbitraire, de torture et de disparition forcée.

Selon les experts, le ciblage systématique des organisations de défense des droits humains et des défenseurs des droits humains vise à supprimer toutes les voix dissidentes dans le pays.

En décembre 2016, la Ligue ITEKA, l'une des principales organisations de défense des droits humains du Burundi, ainsi que l'OLUFAD, une ONG de lutte contre la corruption, ont été interdites. D'autres organisations ont aussi été provisoirement suspendues ou radiées. Et l'action des ONG locales et internationales est étroitement contrôlée.

Pour les experts de l'ONU ces mesures visent à indûment obstruer et criminaliser le travail des défenseurs des droits humains et de la société civile indépendante sur des bases vagues et souvent fallacieuses.

(Présentation : Florence Westergard. Mise en perspective : Isabelle Dupuis)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
14/12/2017
Loading the player ...