António Guterres appelle les États-Unis à rétablir leur programme de protection des réfugiés

Écouter /

Amina, 12 ans, et son petit frère Abdulrahman, 2 ans, dans un camp de déplacés à Idlib (décembre 2016) Photo: © UNICEF/UN046836/Alwan

Interrogé sur la récente suspension par les Etats-Unis de leur programme de réinstallation des réfugiés, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a déclaré mercredi que la réinstallation est souvent « la seule solution possible » pour les personnes fuyant les conflits et les persécutions, et que cette nouvelle politique américaine « devrait être supprimée tôt ou tard ».

Questionné par des journalistes sur l’impact du décret signé le 27 janvier, par le Président américain Donald Trump, qui suspend notamment le programme américain de réinstallation des réfugiés pendant 120 jours, interdit l’entrée de réfugiés de sept pays majoritairement musulmans pendant 90 jours et suspend l’entrée des Syriens indéfiniment, le chef de l’ONU a déclaré que la réinstallation est «indispensable » et que « les États-Unis ont toujours été à l’avant-garde de la protection des réfugiés».

Devant la presse, António Guterres a estimé que « cette politique américaine n’est pas la meilleure façon […] de protéger les Etats-Unis ou d’autres pays, s’agissant des préoccupations sur la possibilité d’infiltrations terroristes.

Le Secrétaire général a souligné que lorsqu'un message répand un sentiment d'angoisse et de peur, cela ne fait qu'alimenter le mécanisme de recrutement des organisations terroristes. Prôner une politique de ferme protection des frontières est une chose, mais elle ne doit pas se faire sur la base d'une discrimination contre un pays donné, a-t-il ajouté.

António Guterres a espéré que les États-Unis rétabliront leur programme de protection et de réinstallation de réfugiés, notamment en ce qui concerne les Syriens.

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...