20 ans d'efforts pour protéger les enfants des conflits armés

Écouter /

Un enfant avec un fusil dans le nord-ouest de la République centrafricaine. Photo UNICEF/Pierre Holtz

L'ONU a commémoré cette semaine 20 ans d'efforts pour protéger les enfants des conflits armés en marquant le vingtième anniversaire de la résolution 51/77 (1997) de l’Assemblée générale sur la promotion et la protection des droits des enfants qui a permis la création du mandat de Représentant spécial pour les enfants et les conflits armés.

Ce poste est occupé actuellement par Leila Zerrougui, qui a succédé à Graça Machel, Olara Otunnu et Radhika Coomaraswamy.

C’est le rapport historique de Mme Machel datant de 1996 qui a conduit à la création du mandat et à la nomination d’un représentant spécial.

Dans ce document elle a exhorté les États membres à considérer les enfants comme des ‘zones de paix’ et a déclaré qu’en se concentrant sur eux, « les responsables politiques, les gouvernements, les entités militaires et non étatiques commenceront à reconnaître combien ils détruisent avec les conflits armés et le peu qu’ils gagnent ».

Au fil des ans, le Bureau du Représentant spécial a travaillé avec d’autres organismes des Nations Unies, notamment le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) pour protéger les enfants dans les zones de conflit. Parmi les projets communs, il y a la campagne « Enfants, pas soldats », qui vise à mettre fin au recrutement et à l’utilisation d’enfants soldats par les armées gouvernementales. Depuis 2000, le travail du Bureau et de ses partenaires a permis la libération de plus de 115.000 enfants soldats.

(Interview : El Ghassim Wane, Sous-Secrétaire général aux opérations de maintien de la paix. Propos recueillis par May Yaacoub)

 

Le dernier journal
Le dernier journal
21/02/2017
Loading the player ...