UA/ONU : “Nous travaillerons avec vous main dans la main”, affirme António Guterres

Écouter /

António Guterres au 28ème Sommet de l’Union africaine. (UN Photo/Antonio Fiorente)

Le Secrétaire général des Nations Unies a adressé lundi un message de solidarité lors de l’ouverture du Sommet de l'Union africaine (UA) qui se tient à Addis Abeba, en Éthiopie.

« L’ONU est fière d’être votre partenaire. Et je suis fier d’être votre partenaire » a déclaré António Guterres, ajoutant qu'il était « convaincu que nous avons beaucoup à gagner de la sagesse, des idées, et des solutions africaines ».

Le chef de l'ONU a loué le rôle que joue le continent qui figure parmi les terres d'accueil les plus généreuses pour les personnes en quête de protection dans un monde où l'on voit tant de frontières se fermer, « même dans les pays les plus développés ».

Le Secrétaire général s'est félicité « des progrès sensibles sur le plan socioéconomique » de l'Afrique au cours des dix  dernières années, constatant toutefois qu'il restait des défis.

António Guterres a appelé à passer « de la gestion des crises à leur prévention », soulignant que celles-ci résultaient notamment d'une course au pouvoir et d'une compétition pour les ressources, des inégalités, de la marginalisation et des divisions sectaires et qu'elles étaient souvent attisées par l'extrémisme violent ou l'alimentent.

Le Secrétaire général a voué le soutien « indéfectible » de l'ONU dans tous les efforts que mène l'UA « pour renforcer les institutions nationales, préserver l'état de droit, favoriser l'esprit de responsabilité, promouvoir la bonne gouvernance, faciliter la transition pacifique du pouvoir en prévenant l'extrémisme violent ».

Le chef de l’ONU a néanmoins affirmé que « le moyen de prévention le plus efficace et la voie la plus sûre pour parvenir à une paix durable est le développement inclusif et durable ».

António Guterres a appelé à aligner stratégiquement le Programme de développement durable à l'horizon 2030 et de l'Agenda 2063, « pour que les populations africaines tirent pleinement parti du partenariat mondial pour le développement durable ».

Le chef de l'ONU a présenté un agenda en cinq points pour renforcer le coopération pour les deux organisations, centré notamment dans les domaines du développement, des rapports entre les commissions économiques, la bonne gouvernance, pour faire taire les armes et établir une zone de libre-échange au niveau continental.

(Extrait sonore : António Guterres, Secrétaire général des Nations Unies)

Extrait complet du passage en français du discours d'António Guterres devant l'Union africaine. Écouter /
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...