Syrie : l'ONU demande 4,6 milliards de dollars supplémentaires pour les réfugiés

Écouter /

Deux réfugiés syriens, un frère et une soeur, en Jordanie. Photo: UNICEF / Lucy Lyon

L'ONU et ses 240 partenaires internationaux ont appelé, ce mardi dans la capitale finlandaise les pays donateurs à engager 4,6 milliards de dollars supplémentaires pour venir en aide aux millions de Syriens réfugiés dans les pays voisins. Ce plan est destiné à financer et organiser l'aide internationale à destination de 4,7 millions de réfugiés syriens, dont une majorité de femmes et d'enfants en situation d'urgence en Turquie, au Liban, en Jordanie, en Irak et en Égypte.

Les Nations Unies et leurs 240 partenaires (institutions internationales, États, Organisations non gouvernementales) ont officiellement lancé, ce mardi dans la capitale finlandaise, le Plan d'aide régionale pour les réfugiés et la résilience (3RP) pour 2017 et 2018. A Helsinki, la communauté humanitaire entend rappeler le lourd fardeau de la crise syrienne pour les pays voisins de Damas. « Les réfugiés syriens et leurs régions d'accueil ont plus que jamais besoin de notre soutien », a d'ailleurs déclaré le Chef de l'Agence de l'ONU pour les réfugiés.

Pour Filippo Grandi, la communauté internationale doit envoyer un message clair qu'elle est aux côtés des réfugiés syriens et leur fournit le soutien dont ils ont urgemment besoin. « L'an dernier, nous avons atteint un taux de financement des promesses de dons de 60%. Je pense que nous pouvons tous faire mieux », a poursuivi le chef du Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR).

En plus de ces 4,63 milliards de dollars, l'ONU estime à 3,4 milliards de dollars cette année les besoins en aide humanitaire des 13,5 millions de Syriens restés dans leur pays, souvent piégés dans des villes assiégées et privés de nourriture, de logement, de soins et d'accès à l'éducation. Au total, huit milliards de dollars américain sont indispensables pour venir en aide aux civils syriens à l'intérieur ainsi que pour les Syriens qui se sont réfugiés dans les pays voisins du Moyen-Orient.

« La souffrance du peuple syrien – dont une majorité se trouve à l'intérieur des frontières du pays – ne s'estompe pas. Il est impératif que nous accélérions notre effort collectif en faveur des 13,5 millions d'hommes, de femmes et d'enfants syriens qui ont un besoin urgent d'aide humanitaire et de protection », fait remarquer le patron des opérations humanitaires de l'ONU Stephen O'Brien. « Les civils continuent d'être la cible d'attaques violentes. Quelque 6,3 millions de personnes sont déplacées” dans leur pays », a-t-il conclu lors de cette conférence internationale à Helsinki.

(Interview: Matthew Saltmarsh, porte-parole du HCR à Genève ; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
14/12/2017
Loading the player ...