Syrie: depuis Astana, Staffan de Mistura plaide pour la consolidation du cessez-le-feu

Écouter /

Le palais de la paix et de la reconciliation à Astana, au Kazakhstan. Photo: ONU/Rick Bajornas

L´Envoyé spécial de l'ONU pour la Syrie est intervenu ce lundi à la Conférence d'Astana à laquelle il a été convié par les organisateurs, à savoir la Russie et la Turquie.

A cette occasion, Staffan de Mistura s'est inquiété des fortes tensions qui persistent dans la région de Wadi Barada, coupant plus de cinq millions de personnes d'accès à l'eau courante. Il a toutefois constaté que la violence avait baissé en Syrie, ajoutant que beaucoup d'espoir a été placé dans le cessez-le-feu négocié par la Russie et la Turquie avec l'appui de l'Iran.

Dans la capitale kazakhe, Staffan de Mistura a affirmé que les chances de réussite du cessez-le-feu en Syrie seront d'autant plus grandes si les parties parviennent à s'accorder sur un mécanisme de suivi et de mise en œuvre à l'échelle nationale.

L'Envoyé spécial de l'ONU a fait observer qu'un tel mécanisme de suivi n'a jamais existé dans le passé, raison pour laquelle tant de cessez-le-feu ont échoué dans le passé.

Il a aussi argué qu'une consolidation du cessez-le-feu permettra aux Syriens et à la communauté internationale de renforcer leur efficacité dans la lutte contre les groupes désignés comme terroristes par le Conseil de sécurité.

Pour Staffan de Mistura, si la conférence d'Astana est un succès, l'ONU aura une meilleure chance de relancer des négociations intra-syriennes effectives. L'ONU compte d'ailleurs convoquer des négociations directes, et si possible officielles, dès que possible à Genève afin de trouver une solution politique et répondre aux questions centrales du conflit.

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis. Présentation Cristina Silveiro)

 

Classé sous Conflits, L'info, Le Journal.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...