RDC: Hervé Ladsous avertit que la mise en oeuvre de l'Accord politique du 31 décembre sera délicate

Écouter /

Hervé Ladsous, Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, intervenant devant le Conseil de sécurité. Photo: ONU/Rick Bajornas

Le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix a signalé, ce mercredi, devant le Conseil de sécurité, que si la signature, le 31 décembre à Kinshasa, de l' Accord politique sur le tenue des élections en RDC a permis de décrisper une situation explosive, sa mise en œuvre reste délicate.

Hervé Ladsous a indiqué que plusieurs acteurs de l'opposition n'ont toujours pas adhéré à l'Accord, et que la majorité présidentielle a envoyé des signaux inquiétants concernant son soutien au texte, notamment en y apposant des réserves « pas tout à fait claires ».

Il a aussi signalé qu'un appui notable sera nécessaire pour assurer la tenue des élections en décembre 2017.

Ce sentiment a été partagé par le Président de la CENCO, la Conférence épiscopale nationale du Congo qui a facilité la signature de l'accord.

Mgr Marcel Utembi a en effet signalé qu' « un appui politique, financier, technique et logistique majeur sera nécessaire pour que les élections se tiennent en décembre 2017 ».

Ce dernier a aussi jugé urgent de préserver la paix civile et d' assurer une gestion consensuelles des institutions, pour engager ensuite le gouvernement congolais à prendre « des mesures de décrispation socio-politique qui tiennent compte du droit et de l'humain ».

(Extrait sonore : Hervé Ladsous, Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix.)

 

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...