Réfugiés palestiniens : l'ONU a besoin de 813 millions de dollars pour des interventions d'urgence

Écouter /

UNRWA lance un appel d’urgence de 813 millions de dollars pour le territoire palestinien occupé et les conséquences de la crise en Syrie (Crédit photo: ONU/UNRWA/Taghrid Mohammad)

L’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) a lancé lundi deux appels de financement internationaux d’un total de 813 millions de dollars afin de répondre d’urgence à la crise dans le territoire palestinien occupé, y compris Jérusalem-Est, et aux besoins humanitaires des réfugiés palestiniens touchés par le conflit en Syrie, y compris ceux déplacés au Liban et en Jordanie.

« 1,6 million de réfugiés palestiniens, dont la situation est plus instable que jamais et dont les besoins augmentent, exigent de notre part une action résolue », a déclaré le Commissaire général de l’UNRWA, Pierre Krähenbühl dans un communiqué, appelant à un soutien « urgent et généreux » de la part de la communauté internationale.

402 millions de dollars nécessaires pour le territoire palestinien occupé

D’un montant total de 402 millions de dollars, l’appel d’urgence 2017 d’UNRWA pour le territoire palestinien occupé vise à répondre aux besoins humanitaires prioritaires des réfugiés palestiniens à Gaza et en Cisjordanie, y compris Jérusalem-Est.

Dans la bande de Gaza, la situation politique et sécuritaire reste volatile. Le blocus de Gaza, qui entrera dans sa onzième année en juin 2017, a entraîné l’un des taux de chômage les plus élevés dans le monde, a souligné l’agence onusienne.

Avec le plan 2017, environ 911.500 réfugiés continueront de bénéficier de l’aide alimentaire d’urgence de l’UNRWA à Gaza. L’agence fournira également une aide locative à plus de 6.500 familles de réfugiés qui ont perdu leurs maisons pendant les hostilités de 2014. Elle aidera également plus de 50.000 familles de réfugiés à réparer leurs maisons qui ont été endommagées ou détruites.

La situation en Cisjordanie est de plus en plus précaire. Les réfugiés palestiniens continuent d’éprouver des conditions socio-économiques difficiles enracinées dans les politiques et pratiques liées à l’occupation imposées par les autorités israéliennes. Cela comprend notamment une hausse récente du nombre de démolitions de maisons et de restrictions d’accès et de déplacement. En outre, les Palestiniens, plus particulièrement les personnes vivant dans des camps de réfugiés, continuent d’être confrontés à un niveau élevé d’insécurité alimentaire.

En Cisjordanie, y compris Jérusalem-Est, le programme ‘argent contre travail’ de l’UNRWA profitera à environ 8.000 réfugiés de Palestine en situation d’insécurité alimentaire. 155.000 réfugiés palestiniens recevront des chèques-repas et 36.000 bédouins et éleveurs vulnérables dans la zone C bénéficieront du programme de distribution de vivres de l’agence.

411 millions de dollars pour les réfugiés palestiniens affectés par la crise en Syrie

L’appel d’urgence de 2017 d’UNRWA pour la crise régionale en Syrie, d’un montant de 411 millions de dollars, vise à fournir une aide humanitaire, une protection et des services de base à 430.000 réfugiés palestiniens à l’intérieur de la Syrie et ayant besoin d’une aide soutenue. L’aide cible également près de 30.000 personnes qui ont fui vers le Liban et près de 17.000 personnes qui se sont réfugiées en Jordanie, où elles vivent dans une situation précaire.

A travers ses opérations dynamiques et flexibles, menées par 4 .000 employés principalement palestiniens, l’UNRWA est le principal fournisseur direct d’assistance aux réfugiés palestiniens touchés par le conflit en Syrie. Les interventions comprennent de l’aide en espèces, en eau et en assainissement, en nourriture et avec des articles non alimentaires essentiels ainsi que dans le domaine du logement, de la santé, de l’éducation, des moyens de subsistance, de la microfinance et de la protection.

« Derrière ces chiffres démesurés se trouvent des vies réelles », a rappelé le Commissaire général, soulignant que l’UNRWA, avec le soutien de la communauté internationale, reste déterminé à promouvoir la dignité de ces personnes dans les circonstances les plus dramatiques.

(Extrait sonore : Pierre Krähenbühl, le Commissaire général de l'UNRWA)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...