L'ONU appelle au bon déroulement des élections présidentielles en Somalie

En Somalie, un groupe de villageois et un soldat de l’armée nationale somalienne. Photo: AU-UN/IST

Alors que des élections présidentielles sont prévues en Somalie le 8 février, le Représentant spécial du Secrétaire général dans le pays a appelé, vendredi, devant le Conseil de sécurité, à résister toute tentative d'en modifier la date pour des raisons politiques et de veiller à leur bon déroulement.

Lors d'un entretien accordé en marge de la réunion, Michael Keating explique qu'un processus duquel aura été éliminé la corruption et la manipulation permettra d'élire un président considéré comme légitime, tant par la population somalienne que par la communauté internationale.

Le Représentant spécial a indiqué que cela est « capital » car la Somalie fait face à de nombreux défis très urgents, à commencer par l'impact grandissant de la sécheresse, et l'importance d'établir une base politique sur laquelle la Somalie pourra renforcer ses forces de sécurité, et d'achever le processus de révision constitutionnelle.

Il a aussi signalé qu'il « six ou sept conflits inter-clan, interétatiques, assez graves dans le pays », et que si n'importe lequel éclate, cela pourrait compromettre les progrès réalisés par la Somalie.

Michael Keating a averti qu'il sera difficile de résoudre tous ces problèmes, à moins d'avoir un gouvernement considéré comme légitime.

(Extrait sonore : Michael Keating, Représentant spécial du Secrétaire général pour la Somalie)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...