L’ONU appelle à combattre les discours de haine à l’encontre des réfugiés et des migrants

Écouter /

Une femme porte son enfant devant d'autres réfugiés et migrants sous la pluie dans la ville de Gevgelija, dans l'Ex-République yougoslave de Macédoine, à la frontière avec la Grèce. Photo: UNICEF/Tomislav Georgiev

Alors que les discours de haine à l’encontre des migrants et des réfugiés sont en hausse dans diverses parties du monde, l’Alliance des civilisations des Nations Unies (UNAOC) a insisté jeudi sur la nécessité de déployer des efforts pour combattre ce type de discours.

Lors d’un symposium co-organisé par l’UNAOC et l’Union européenne à Bruxelles, dans le cadre de l’initiative de l’UNAOC #SpreadNoHate. le Haut Représentant pour l’UNAOC a indiqué que 2016 a été une année électorale dans de nombreux pays. Et que les médias, pour le meilleur ou pour le pire, ont été utilisés comme outil pour façonner les perceptions des gens et influencer leurs votes.

Nassir Abdulaziz Al-Nasser a constaté que l’exode massif de réfugiés et de migrants fuyant les conflits et la pauvreté en Syrie, en Iraq, en Libye ou ailleurs vers l’Europe a « nourri les craintes, les préjugés et même la haine contre ceux qui sont perçus comme ‘les autres’ par les populations locales et que cela a également conduit à des réactions violentes au sein des sociétés d’accueil à certaines occasions.

La campagne mondiale des Nations Unies contre le racisme et la xénophobie, intitulée ‘Ensemble : respect, sécurité et dignité pour tous’, vise à changer les perceptions et les attitudes négatives envers les réfugiés et les migrants et à renforcer le contrat social entre ces populations et les communautés d’accueil.

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...