Iran : la communauté internationale doit continuer d'appuyer la mise en œuvre intégrale de l'accord sur le nucléaire iranien, selon l’ONU

Écouter /

Jeffrey Feltman, Secrétaire général adjoint aux affaires politiques de l'ONU (Photo:ONU/M.Elias)

Le Plan d’action global conjoint sur le nucléaire iranien conclu en juillet 2015 illustre bien comment la diplomatie multilatérale, la volonté politique et la persévérance peuvent résoudre les questions les plus complexes, a affirmé mercredi après-midi le Secrétaire général adjoint aux affaires politiques de l'ONU, Jeffrey Feltman, lors d'une réunion semi-annuelle du Conseil de sécurité consacrée à l'examen de la mise en œuvre de l'accord sur sur le nucléaire en Iran.

« Il est impératif que ses participants, les Nations Unies et les organisations internationales continuent de soutenir la pleine mise en œuvre de cet accord multilatéral historique pour toute sa durée »a affirmé le chef des affaires politiques de l'ONU en présentant le dernier rapport du Secrétaire général sur la mise en œuvre de l'accord.

Cet accord multilatéral convenu par les 5 membres permanents du Conseil de sécurité, l'Iran et l'Union européenne, vise à lever les sanctions imposées à l’Iran par les États-Unis, l’Union européenne et les Nations Unies, en contrepartie de la restriction à long terme par l’Iran de son programme nucléaire.

Jeffrey Feltman a affirmé que la réunion d'aujourd'hui, à quelques jours de l'anniversaire de la mise en œuvre du Plan d'action se déroulait dans un contexte de «constante mise en œuvre, coopération et progrès».

Selon lui, le dernier rapport du Secrétaire général affirme qu'aucune information concernant la fourniture, la vente ou le transfert d'articles liés au nucléaire n'avait été reçus par le Secrétaire général. Il en va de même pour les activités de missiles balistiques iraniennes ainsi que le transfert lié aux missiles balistiques.

Cependant, concernant le transfert d'armes, le chef des affaires politiques a dit le rapport signale que deux lots d'armes qui seraient d'origine iranienne avaient étés saisis en mer, que ceux-ci pourraient aller à l'encontre de l'Annexe B de l'accord, et qu'il ne tardait au Secrétariat de l'ONU de recevoir les informations afin de pouvoir les vérifier.

Jeffrey Feltman a également évoqué des inquiétudes sur l'éventuelle fourniture d'arme au Hezbollah par l'Iran.

Enfin le responsable onusien a attiré l'attention sur des potentielles violations répétées d'interdiction de voyage par des militaires iraniens. L'Iraq et la Syrie n'ont ni affirmé ni confirmé ces déplacements mais ont souligné qu'aucune invitation ni visas n'avait été émis.

 

 

(Mise en perspective de Cristina Silveiro avec un extrait sonore de l’intervention de Jeffrey Feltman, Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires politiques)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...