Haïti : trois mois après Matthew, l'UNICEF et ses partenaires continuent d'apporter un soutien aux personnes affectées

Écouter /

Cornelia Walther, à droite, parle avec un groupe d’enfants en Haïti. (Photo : UNICEF/Cornelia Walther)

Près de trois mois après le passage de Matthew sur Haïti, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) et ses partenaires continuent d’apporter une aide aux personnes affectées par l’ouragan.

Sur les plus de 2 millions de personnes affectées par l’ouragan, 900.000 sont des enfants, a précisé l’UNICEF dans un communiqué publié mercredi. Le Fonds dénombre également près de 600.000 enfants parmi les 1,4 million de personnes qui ont besoin d’une assistance humanitaire. Il souligne par ailleurs que 716 écoles ainsi que de nombreuses infrastructures sanitaires ont été endommagées.

Rétablissement progressif de l’eau potable, des services de santé et des écoles

De concert avec le gouvernement haïtien et ses partenaires, l’UNICEF a pu aider à la livraison d’eau potable à plus de 281.000 personnes, y compris 118.000 enfants sur une base quotidienne. Le Fonds a également contribué à la vaccination de 807.395 personnes contre le choléra y compris plus de 309.213 enfants âgés de 1 à 14 ans ainsi qu’à la prévention et à l’éducation sur la maladie.

L’agence onusienne a également assuré la restauration de 37 systèmes de chaîne du froid dans les établissements de santé affectés. L’UNICEF a rendu fonctionnel 35 centres de traitement ambulatoire en malnutrition dans les départements de Grand’Anse et du Sud, ainsi que deux hôpitaux dans chaque département.

Au niveau éducatif, l’UNICEF a facilité la réhabilitation de 14 écoles, et 107 autres sont en cours de réhabilitation. Ces écoles restaurées ont permis le retour en classe de 4.200 enfants. Au total, les établissements scolaires restaurés par l’UNICEF, permettront à plus de 36.000 écoliers de reprendre le chemin de l’école.

« Trois mois après Matthew, nous constatons des améliorations. L’eau potable est de plus en plus disponible. La grande majorité des écoles ont rouvert leurs portes. Les zones les plus difficiles d’accès reçoivent l’assistance. Et l’UNICEF entend pleinement jouer son rôle dans la poursuite des opérations d’urgence et de développement », a déclaré le Représentant de l’UNICEF en Haïti, Marc Vincent.

Travailler au plus proche des communautés

L’UNICEF travaille en étroite collaboration avec les communautés pour lutter contre la malnutrition qui continue d’affecter les enfants et les adultes. Ces derniers luttent pour se remettre de la sécheresse prolongée et des effets subséquents de l’ouragan Matthew, y compris le risque persistant de maladie et la perte de moyens de subsistance.

Les interventions de protection de l’UNICEF soutiennent les familles qui ont perdu leurs moyens de subsistance, en ayant pour objectif d’empêcher la séparation des enfants. Il est fréquent que les parents placent leurs enfants dans des centres résidentiels dans l’attente, souvent fausse, qu’ils auront accès à l’éducation que les parents ne peuvent plus se permettre.

Le stress économique est également connu pour mener à la violence et à la hausse des tensions sociales qui, combinées, augmentent le risque de mauvais traitements et de négligence des enfants.

Afin d’être plus proche de la population et d’améliorer l’aide aux enfants, l’UNICEF a ouvert deux sous-bureaux, l’un aux Cayes dans le département du Sud et l’autre à Jérémie dans le département de Grand’Anse. L’objectif principal de ce repositionnement est de répondre plus efficacement aux urgences auxquelles sont confrontées la population et de les accompagner dans les efforts de développement.

L’appel de fonds de l’UNICEF pour Haïti est passé d’un montant de 13,4 millions de dollars avant l’ouragan à 36,6 millions de dollars après le passage de Matthew. À la fin de l’année 2016, l’appel a été financé à plus de 85% grâce à la générosité des donateurs. L’agence souligne qu’il reste encore beaucoup à faire en 2017 pour permettre aux enfants haïtiens et à leurs familles de vivre en toute dignité et compte sur la générosité des donateurs afin qu’elle puisse continuer sa mission.

(Extrait sonore : Cornelia Walther, Directrice de la communication de l'UNICEF en Haïti; propos recueillis par Matthew Wells)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...