Haïti : l'ONU et ses partenaires saluent la tenue des élections du 29 janvier

Écouter /

Un électeur vote au second tour des élections sénatoriales et législatives et au premier tour des élections présidentielles à Port-au-Prince, la capitale d'Haïti, le 25 octobre 2015. Photo : ONU / MINUSTAH / Logan Abassi

L’ONU et ses partenaires en Haïti ont salué lundi soir la tenue, dimanche 29 janvier, des élections qui visent à pourvoir les sièges législatifs restant et à élire les délégués de ville et les représentants locaux des sections communales. Dans une déclaration conjointe, la Représentante spéciale du Secrétaire général en Haïti, Sandra Honoré, et les autres membres du « Core Group » (les Ambassadeurs du Brésil, du Canada, de la France, de l’Espagne, des États-Unis, de l’Union Européenne et le Représentant spécial de l’Organisation des États américains) ont rendu hommage au Conseil électoral provisoire, au Gouvernement haïtien et à la Police nationale d’Haïti « pour leur leadership dans la mise en place d’un environnement propice à la tenue de ces élections ».

Ils ont déploré « les actes sporadiques de violence électorale » et encouragé « tous les citoyens haïtiens, y compris les candidats, les partis politiques et leurs partisans à résoudre les différends électoraux qui pourraient survenir de manière pacifique et par les moyens légaux ».

L’ONU et ses partenaires ont accueilli avec satisfaction la mise en place, tant au niveau national et local, « d’un cadre permettant une gouvernance démocratique efficace ainsi que le rétablissement de la stabilité institutionnelle, en réponse aux aspirations du peuple haïtien ».

Ce scrutin est intervenu alors que le Président élu Jovenel Moïse doit prendre ses fonctions le 7 février 2017 et succéder à Jocelerme Privert, le Président provisoire choisi en février 2016 par le Parlement haïtien après le départ sans successeur élu de Michel Martelly.

Dimanche, lors d'une visite dans des bureaux de vote, Sandra Honoré avait rappelé, au micro de MINUSTAH-FM que l'apport du système des Nations Unies d'une manière générale pour ces élections est venu  à travers la résolution du Conseil de sécurité qui a demandé à la MINUSTAH de contribuer au processus électoral. La MINUSTAH a appuyé le CEP en ce qui concerne certains éléments de la logistique. L'UNOPS également a assuré la redistribution du matériel sensible sous la supervision du CEP au centre de vote.

Sandra Honoré a également précisé que le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) a travaillé longuement avec le CEP, en fournissant une assistance technique pour ces élections. Ainsi, les Nations Unies ont fourni un appui institutionnel au gouvernement, aussi en ce qui concerne la sécurisation des élections. Elle a notamment indiqué que la Police nationale Haïtienne (PNH) et la MINUSTAH à travers ses composantes en uniforme les militaires et la police des Nations Unies, ont conclu un plan intégré de sécurité électorale qui a été signé le 23 janvier pour assurer la sécurisation des élections sur le territoire national.

(Extrait sonore : Sandra Honoré, Représentante spéciale des Nations Unies en Haïti ; propos recueillis par MINUSTAH-FM)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...