Europe/UNICEF: les enfants réfugiés et migrants exposés aux dures conditions hivernales

Écouter /

Le 18 janvier 2017, fillette syrienne dans le centre de réfugiés et de migrants de Tabanovce (crédit photo: UNICEF/Georgiev)

Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), réagissant à l'annonce de la poursuite du mauvais temps en Europe et de l’alerte diffusée par l’OMS concernant la grippe au début de cette semaine, rappelle que de nombreux enfants réfugiés et migrants en Europe, sont toujours en danger.

Selon le Fonds, le problème ne se limite pas seulement à des conditions hivernales et à la distribution de vêtements d’hiver, de chaussettes et de chaussures pour les enfants. C'est un problème bien plus symptomatique qui une conséquence de la situation des enfants. Les enfants ont connu nombre d’incertitudes et de blocages bureaucratiques, ce qui les a maintenus dans un état de précarité. Cela a également eu un impact sur leur santé mentale.

Aussi, l’UNICEF appelle les travailleurs de la santé et les travailleurs sociaux à être très vigilants. La surpopulation est un facteur clé provoquant des flambées de grippe à un moment comme celui-ci. De manière encourageante, ces derniers jours, des efforts ont été faits pour amener les réfugiés et les migrants dans des abris chauffés et les amener aussi des îles grecques par bateau vers le continent. Des hôtels, des auberges et des maisons ont été ouverts aux réfugiés et aux migrants. Cependant, il est essentiel d’accélérer les processus afin que les enfants ne soient pas laissés pour compte pendant des mois, ce qui aggraverait leurs difficultés.

La porte-parole de l'UNICEF, Sara Crowe, a déclaré a déclaré que de nombreux enfants et familles qu’elle avait rencontrés en Grèce en août 2016 et encore en novembre étaient toujours bloqués là-bas maintenant, en attendant la réunification des familles et leur relocalisation dans différentes parties de l’Europe.

Quelque 17% des enfants au total ne sont pas accompagnés. Les enfants et leurs familles sont dans une position très vulnérable et doivent avoir accès à tous les services, alors que l’UNICEF souffre d’une pénurie de fonds pour 2017, malgré les financements récents d’ECHO et d’autres donateurs.

(Extrait sonore : Sarah Crowe, porte-parole de l'UNICEF à Genève)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...