Europe/Méditerranée orientale : l'OIM s'inquiète du sort des migrants confrontés à des températures glaciales

Écouter /

Des migrants et demandeurs d’asile dans un camp couvert de neige sur l’île grecque de Lesvos, frappée par des températures glaciales et de fortes tempêtes de neige. (Photo: IOM 2017)

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a exprimé mercredi son inquiétude pour les milliers de migrants, demandeurs d’asile et d’autres personnes face aux conditions hivernales et les températures glaciales qui sévissent à travers l’Europe et en Méditerranée orientale.

En effet la région a été touchée par les chutes de neige les plus fortes et les températures les plus froides depuis des années.

L’Agence des Nations Unies pour les migrations a pris connaissance des dizaines de décès dus à l’exposition aux éléments- y compris ceux découvert en au Liban, en Bulgarie et en Grèce.

Aussi une centaine de tentes se seraient effondrées dans des camps de réfugiés de fortune au Liban.

Selon l'agence de l'ONU, plus de 28.000 migrants et demandeurs d’asile qui ne disposent pas d'abris munis de protection hivernale adéquate seraient potentiellement menacés.

L'OIM affirme qu'il est impératif que le monde réagisse aux dangers que présentent ces conditions météorologiques extrêmes pour les migrants avec de l’aide alimentaire, un abri et d’autres ressources à court et long terme.

(Extrait sonore : Leonard Doyle, porte-parole de l'OIM)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...