Débat au Conseil de sécurité sur la prévention des conflits : discours du Sénégal

Écouter /

Vous trouverez ci-dessous un compte-rendu du discours de son Excellence Fodé Seck, Représentant permanent du Sénégal auprès des Nations Unies, lors d’un débat au Conseil de sécurité sur la prévention des conflits et la pérennisation de la paix le 10 janvier 2017.

 

Son Excellence Fodé Seck a insisté sur l'engagement de son pays afin de faire de 2017 une année de paix. L'efficacité de nos actions et, partant, la crédibilité de l'ONU dépendront de notre capacité à détecter à temps, et mieux analyser, les menaces à la paix et à la sécurité internationales, a-t-il déclaré. Il a estimé que les outils à disposition étaient nombreux mais que la volonté politique faisait défaut, en précisant que les actions prises étaient souvent tardives et coûteuses. Il a estimé qu'il faudrait donner un nouvel élan à la prévention.

Convaincu que le Conseil avait un rôle clef à jouer à cet égard, il a déploré que cet organe soit souvent paralysé par le manque d'unité de ses membres, comme cela a été le cas en 2016. L'appel du Secrétaire général est donc crucial en raison de l'autorité morale de ce dernier, a-t-il assuré. Le représentant a ainsi invité le Secrétaire général à utiliser tous les outils offerts par la Charte des Nations Uneis pour prévenir les conflits. L'ONU doit rompre avec la pratique consistant à gérer les crises pour s'attacher à leur prévention, a poursuivi le représentant. Il a déclaré que l'adoption de résolutions identiques par le Conseil et l' l'Assemblée générale en 2016 sur la pérennisation de la paix était un pas important dans cette direction.
Le délégué du Sénégal a souhaité un renforcement de la coopération entre l'ONU et l'Union africaine, laquelle joue, a-t-il dit, un rôle crucial dans la prévention des conflits. Il a ensuite demandé qu'une réponse soit apportée à la « lancinante question » du financement des opérations de paix africaines.

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/11/2017
Loading the player ...