Chypre : le Conseil de sécurité demande aux dirigeants de redoubler d'efforts dans les négociations sur la réunification

Écouter /

Base de la mission de l'ONU à Chypre. Photo: FNUCHYP

Le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté jeudi à l’unanimité une résolution dans laquelle il demande aux dirigeants chypriotes de redoubler d’efforts pour faire aboutir leurs négociations sur la réunification de Chypre et proroge le mandat de la Force des Nations Unies chargée du maintien de la paix dans l’île (UNFICYP) jusqu’au 31 juillet 2017.

Par la resolution 2328, les membres du Conseil se félicitent « des progrès enregistrés à ce jour dans les négociations conduites par les dirigeants [chypriotes turcs et chypriotes grecs] et des efforts que ces derniers et leurs équipes de négociateurs ne cessent de déployer en vue d’un règlement global et durable ». Ils engagent les parties « à saisir avec détermination l’occasion qui s’offre actuellement à elles d’obtenir un règlement ».

Dans ce contexte, le Conseil de sécurité demande aux deux dirigeants : de redoubler d’efforts pour faire converger leurs points de vue sur les questions essentielles; de continuer à travailler avec les comités techniques afin d’améliorer la vie quotidienne des Chypriotes; d’améliorer le climat général qui entoure les négociations, notamment en insistant dans les messages publics sur les points de convergence et sur l’avenir, et en diffusant des messages plus constructifs et plus cohérents; d’accroître la participation de la société civile au processus, selon qu’il convient.

Les membres du Conseil prient le Secrétaire général de l’ONU, dans la perspective d’un règlement de la situation, « d’accélérer l’établissement de nouveaux plans de transition en tenant compte des progrès des négociations ».

Ils demandent aussi instamment l’application de mesures de confiance et espèrent que « de nouvelles mesures mutuellement acceptables seront arrêtées d’un commun accord et mises en œuvre, y compris des mesures de confiance militaires et l’ouverture de points de passage, dont ceux déjà agréés, en vue de contribuer à l’instauration d’un climat propice à un règlement ».

Notant que le gouvernement chypriote convient qu’en raison de la situation qui règne dans l’île, il est nécessaire d’y maintenir la Force des Nations Unies chargée du maintien de la paix à Chypre au-delà du 31 janvier 2017, le Conseil de sécurité décide d’en proroger le mandat jusqu’au 31 juillet 2017.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
14/12/2017
Loading the player ...