Cameroun: gros plan sur une crise humanitaire complexe

Écouter /

Un groupe de réfugiés à un point de collecte d’eau dans le camp de Minawao, dans l’extrême nord du Cameroun. Photo: © UNICEF/UNI196127/Esiebo

Au Cameroun, l'ONU a annoncé cette semaine avoir besoin de 310 millions de dollars pour financer ses activités humanitaires dans la pays en 2017 pour venir en aide à plus d’un million de personnes dans le nord et l'est du pays.

Ces régions font en effet face à une crise particulière complexe en raison des violences de Boko Haram, des déplacements et des répercussions du conflit en République centrafricaine.

Dans un entretien la Coordinatrice humanitaire de l'ONU pour le Cameroun, Najat Rochdi, revient en détail sur l'ampleur de la crise. Elle parle aussi de l'impact des réfugiés sur les communautés d'accueil. La majorité étant hébergée dans des familles d'accueil, une situation qui les forces à limiter leur nombre de repas et qui exerce aussi une pression sur les ressources en eau et en bois.

Elle indique aussi que l'impact de la crise se fait ressentir jusqu'au port de Douala, la fermeture des frontières avec le Tchad et le Nigéria ayant réduit de manière notable la quantité de produits transitant par le Cameroun pour ensuite être exporté.

(Interview : Najat Rochdi, Coordinatrice humanitaire de l'ONU pour le Cameroun. Propos recueillis par Isabelle Dupuis)

 

Version courte de l'entretien 4´13´´ Écouter /
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...