António Guterres appelle à faire de la prévention des conflits la priorité de l’ONU

Écouter /

Le Secrétaire général, António Guterres, lors de son intervention devant le Conseil de sécurité. Photo: ONU/Rick Bajornas

« La prévention n'est pas seulement une priorité, mais la priorité ». C'est ce qu'a affirmé ce mardi le nouveau Secrétaire général de l'ONU lors d'une réunion du Conseil de sécurité consacrée à la prévention des conflits.

Intervenant pour la première fois en cette capacité devant les Quinze, António Guterres a constaté que trop de temps et de ressources sont consacré à réagir aux crises plutôt qu'à les prévenir.

Pointant notamment du doigt l'approche fragmentée de l'ONU en la matière, António Guterres a annoncé qu'il est en train de réformer le processus de prise de décision au sein même de l'ONU, à commencer par la nomination d'un Conseiller spécial sur la politique chargé de rassembler les capacités de prévention de l'Organisme. Une approche, a expliqué le Secrétaire général, qui permettra de relier la réforme de l'architecture de paix et de sécurité à celle du système de développement de l'ONU.

António Guterres a aussi jugé fondamental de faire en sorte que les femmes et les filles participent pleinement à l'édification de sociétés inclusives et résilientes.

« Lorsque l'égalité entre les sexes imprègne le tissu social, lorsque les femmes et les hommes font face aux difficultés en tant que partenaires égaux, les sociétés ont de bien meilleures chances de parvenir à la stabilité et de préserver la dignité humaine et la prospérité », a-t-il indiqué.

Le Secrétaire général a aussi jugé crucial de régler le fléau mondial qu'est le chômage des jeunes, non seulement pour garantir leur épanouissement, mais aussi pour prévenir l'instabilité, les conflits sociaux et réduire l'extrémisme violent.

(Extrait sonore : António Guterres, Secrétaire général de l'ONU)

 

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
12/12/2017
Loading the player ...