Afrique du Sud : le Forum de l'ONU appelle à disposer de meilleures données pour améliorer la vie des gens

Écouter /

Vue d’ensemble des participants au Forum mondial des Nations Unies sur les données à Cape Town, Afrique du Sud. (Photo: ONU/Mbongiseni Mndebele)

Le tout premier Forum mondial des Nations Unies sur les données a achevé, ce mercredi, ses travaux avec le lancement d’un plan mondial qui définit une vision et propose une liste de mesures pour disposer de meilleures données afin d’améliorer la vie des gens, notamment en proposant de nouvelles idées et des solutions et en renforçant la collaboration sur le terrain des statistiques.

“Le Forum mondial des Nations Unies sur les données est l’endroit idéal pour lancer le plan d’action et rassembler tous les principaux acteurs”, a déclaré Wu Hongbo, Secrétaire général adjoint aux affaires économiques et sociales de l’ONU, en soulignant l'importance de disposer de données exactes, fiables, opportunes et désagrégées pour la mise en œuvre de l’Agenda pour le développement durable de 2030.

Faisant écho aux propos de M. Wu sur l’importance des données, Pali Lehohla, Directeur du Services national des statistiques de l'Afrique du Sud, a ajouté: «Nous ne pouvons pas atteindre ce que nous ne pouvons pas mesurer.''

Le plan, officiellement nommé Plan d’action mondial pour les données sur le développement durable, sera présenté à la Commission des statistiques de l’ONU au cours de sa prochaine session en mars pour adoption. Il a été préparé avec les contributions de la communauté statistique mondiale et des experts des données d’un plus large éventail d’intervenants.

Le Forum mondial des Nations Unies sur les données, dont les travaux ont débuté le 15 janvier, a été organisé par le Département des affaires économiques et sociales des Nations Unies (DESA) et a eu lieu dans les locaux des services statistiques de l'Afrique du Sud.

Importance des données

Selon DESA, il existe actuellement de grandes lacunes dans les données. Plus de 100 pays ne conservent pas de données exactes sur les naissances et les décès, et seuls 41% des pays produisent régulièrement des données sur la violence à l’égard des femmes.

Ces enregistrements et d’autres informations manquantes sont des obstacles importants qui empêchent les décideurs de prendre des décisions éclairées.

Dans ce contexte, le Plan d’action mondial souligne la nécessité d’agir dans six domaines stratégiques, notamment: l’innovation et la modernisation des systèmes statistiques nationaux; diffusion de données sur le développement durable; construire des partenariats; mobiliser des ressources.

Il note également que tous les producteurs de données – de la société civile au secteur privé et aux milieux universitaires – doivent travailler ensemble pour répondre pleinement aux besoins de l’Agenda 2030 et appellent à l’application de nouvelles technologies et de nouvelles sources de données dans les activités statistiques courantes Comme l’intégration des données géospatiales.

Le Plan d’action mondial souligne encore la nécessité d’élargir les données sur tous les groupes de la population afin que personne ne soit laissé pour compte, un principe clé de l’Agenda 2030.

Convocation du Forum mondial des données

La Commission de statistique des Nations Unies, une Commission fonctionnelle du Conseil économique et social des Nations Unies et l’organe suprême du système statistique mondial ont mandaté la tenue du Forum mondial sur les données, sur la base d’une recommandation du Groupe consultatif et expert indépendant du Secrétaire général. Révolution des données pour le développement durable.

Aussi aujourd’hui, il a été annoncé que les Emirats Arabes Unis seront l’hôte du prochain Forum des Nations Unies sur les données mondiales à Dubaï, à la fin de 2018 ou au début de 2019.

(Extrait sonore : Ola Rosling, présidente de l'ONG Gapminders.org; propos recueillis par Newton Kanhema)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
12/12/2017
Loading the player ...