La santé mentale est indispensable pour réaliser les Objectifs de développement durable, selon l'ONU

Écouter /

Ce centre, fondé en 2008 par l’organisation missionnaire Frères de la Charité à Shabunda, dans le Sud-Kivu, République démocratique du Congo (RDC), est un refuge pour les personnes ayant des besoins en santé mentale. Il offre des services hospitaliers et ambulatoires (Crédit photo: OCHA/Naomi Frerotte)

Le bureau du maire de l'ONU et du maire de New York s’associent pour promouvoir les objectifs de santé mentale des ODD

Lors d’un événement sur la santé mentale, un conseiller spécial du Président de l’Assemblée générale des Nations Unies a souligné aujourd’hui l’importance de la santé mentale pour toutes les actions à entreprendre pour atteindre les Objectifs de développement durable (ODD).

«Toutes les actions commencent par une bonne santé», a déclaré Dessima Williams, Conseillère spéciale pour la mise en œuvre des Objectifs de développement durable, lors de l’événement intitulé «Santé mentale pour tous: stratégies locales» organisé par le Bureau du maire de New York pour les affaires internationales et ses coparrains, dont l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Dessima Williams a déclaré que les Objectifs de développement durable adoptés par les États Membres des Nations Unies en septembre 2015 sont tous interconnectés et a noté que l’objectif 3 portait sur la santé mentale.

«Nous savons tous que les ODD sont indivisibles», a-t-elle souligné, expliquant que, par exemple, l’éducation a un impact sur les compétences, les connaissances, les attitudes et les valeurs et peut ainsi modifier les comportements et les modèles de production et de consommation.

Le Bureau du Président de l’Assemblée générale, dit-elle, sensibilise à tous les ODD. Elle a noté que le président de l'Assemblée, Peter Thomson, a envoyé une lettre à tous les chefs de gouvernement, les exhortant à soutenir l’enseignement des ODD. Le Bureau a été représenté au Sommet mondial de l’innovation pour la santé, tenu à Doha, au Qatar, l’année dernière, qui a rassemblé quelque 1 400 professionnels de la santé qui ont examiné un rapport sur les populations en santé.

Le Bureau sensibilise également à la nécessité d’une santé universelle et d'une couverture universelle des soins de santé en retenant le 12 décembre pour marquer la Journée universelle de la couverture des soins de santé.

Tout en applaudissant l’initiative locale de New York sur la santé mentale, Mme Dessima a souligné le besoin à l'échelle mondiale de mettre fin à la stigmatisation entourant la santé mentale et de transmettre l’importance de l’attention précoce pour une bonne santé mentale «comme un bien en soi et comme un vecteur pour une vie digne d’être vécue.”

Chirlane McCray, Première Dame de New York, Caleb Otto, Représentant permanent de Palau auprès des Nations Unies, et Richard Buery, Maire adjoint de New York pour les Initiatives de politique stratégique, ont également pris la parole.

L’événement a également inclus une table ronde sur l’initiative de NYC, « ThriveNYC: Feuille de route locale pour la santé mentale. »

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
14/12/2017
Loading the player ...