Un milliard de dollars sont nécessaires pour aider la population du nord-est du Nigéria; le PAM se mobilise

Écouter /

Une mère et son enfant dans un centre de traitement de la malnutrition aïgue sévère dans l’état de Borno, au Nigéria. Photo: UNICEF/Andrew Esiebo

L’ONU et ses partenaires ont déclaré vendredi avoir besoin de plus d’un milliard de dollars pour répondre aux besoins humanitaires de près de 7 millions de personnes affectées par le conflit dans le nord-est du Nigéria, la plus grande crise sur le continent africain.

Selon les estimations, 5,1 millions de personnes vont être confrontées à de graves pénuries alimentaires, alors que le conflit et la présence d'engins explosifs non explosés empêchent les agriculteurs de planter pour la troisième année consécutive.

Le Programme alimentaire mondial a d'ores et déjà lancé, la semaine dernière, une nouvelle stratégie pour acheminer des vivres aux personnes qui se trouvent dans les zones les plus reculées et difficile d'accès du nord-est du Nigéria, notamment dans les états de Borno et de Yobe.

Dans un entretien accordé à la Radio de l'ONU, Adel Sarkozi, Chargé de communication du Bureau régional du PAM pour l'Afrique de l'ouest, explique que les modalités de cette initiative permettront notamment pour la première fois aux travailleurs humanitaires de rester jusqu'à six jours sur place pour distribuer l'aide, fait notable car en raison de l'insécurité, ils ne pouvaient auparavant qu'y rester qu'un jour.

Au Nigéria, plus de 45 000 personnes ont pu obtenir de l’aide alimentaire dans le nord-est du pays grâce à une nouvelle stratégie du Programme alimentaire mondial mise sur pied pour atteindre les régions frappées par la violence de Boko Haram les plus reculées et difficiles d’accès.

(Interview : Adel Sarkozi, Chargé de communication du Bureau régional du PAM pour l'Afrique de l'ouest. Propos recueillis par Isabelle Dupuis)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...