Tchad : Filippo Grandi préoccupé par les conditions de vie des déplacés de Baga Sola

Écouter /

Filippo Grandi, Haut-Commissaire pour les réfugiés, et des déplacés à Baga Sola, au Tchad. Photo: UNHCR

Le Haut-Commissaire pour le réfugiés est en déplacement au Tchad où il s'est notamment rendu dans la région du Baga Sola où vivent plus de 100 000 personnes qui ont été déplacées par des militants du groupe Boko Haram, y compris des ressortissants du Nigéria et du Niger. Cette visite de Filippo Grandi se fait dans le cadre d'une tournée dans la région qui vise à attirer l'attention sur les besoins des deux millions de personnes qui ont été déplacés dans la région du Bassin du Lac Tchad.

À Baga Sola, le Haut-Commissaire s'est inquiété des conditions difficiles dans lesquelles vivent les familles de déplacés, en dépit des efforts du HCR et du gouvernement local.

La stratégie militaire consistant à isoler les insurgés du groupe Boko Haram sur des îles du Lac Tchad après avoir déplacés les populations a permis d'améliorer la situation sécuritaire, mais les attaques se poursuivent néanmoins et les déplacés ne sont pas prêts de regagner leur foyer.

Le HCR a donc mis sur pied des programmes de pêche, d'agriculture et d'élevage pour assurer leurs moyens d'existence et relancer l'économie, mais beaucoup de personnes continuent de dépendre de l'aide humanitaire.

Une part importante du lac demeure en effet inaccessible pour des raisons de sécurité, et les ravages écologiques ne font qu'aggraver l'étendue des problèmes.

Aussi le Haut-Commissaire se rendra vendredi au Cameroun pour lancer un appel de fonds inter-agence pour venir en aide à environ 500 000 personnes touchées par l'insurrection de Boko Haram.

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...