Syrie : suspension des évacuations obligeant les humanitaires à quitter Alep-Est

Écouter /

La Représentante de l’OMS en Syrie, Elizabeth Hoff, lors d’une visite à Alep (Photo: OMS)

Près de 200 patients évacués d'Alep-Est ont été pris en charge depuis jeudi. Mais les équipes de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) avec celles du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et du Croissant-Rouge syrien (SARC) ont été invitées à quitter ce site, probablement par les Russes, a indiqué à la presse à Genève depuis Alep Elizabeth Hoff; de même que les bus et les ambulances.

Les organismes humanitaires auraient reçu l'ordre de se retirer d'Alep-Est alors que se poursuivaient les opérations d'évacuation. Lors d'un point de presse téléphonique depuis cette province syrienne, la Représentante de l'OMS en Syrie a déclaré que les équipes de l'ONU, du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et du Croissant-Rouge syrien avaient reçu l'ordre de quitter la partie orientale d'Alep. Un départ synonyme de suspension du processus, en raison d'« obstructions », dont chaque camp se renvoie la responsabilité. « Je suppose que le message est venu des Russes qui surveillent la zone », a avancé Elizabeth Hoff qui ajoute que l'équipe de l'OMS dans cette zone est composée de neuf personnes.

Cette dernière a fait part de son inquiétude pour les civils toujours présents dans l'enclave tenue par les rebelles à Alep. Il y a encore un grand nombre de femmes et d'enfants de moins de cinq ans qui doivent sortir, a fait remarquer Elizabeth Hoff. « Ces personnes doivent désormais retourner chez elles à cause de l'arrêt de l'opération (d'évacuation), ce qui nous inquiète beaucoup car nous savons qu'elles sont désespérées », a-t-elle souligné.

Par ailleurs, la Représentante de l'OMS en Syrie a visité plusieurs hôpitaux de la partie ouest d'Alep. Ils « sont pleins de blessés » après les violences des deux dernières semaines, a-t-elle dit sans avancer de chiffres.

Tarik Jasarevic, porte-parole de l'OMS fait le point sur les blessés et les malades évacués depuis hier jeudi : « Il y a 194 personnes qui ont été évacuées. De ces 194 personnes, elles ont été prises en charge dans des hôpitaux dans la partie Ouest du Gouvernorat d'Alep et dans le Gouvernorat d'Idleb. Certains parmi les blessés ou les malades ont été transférés dans les hôpitaux en Turquie ».

L'Organisation mondiale de la santé souligne que plus de 70 000 personnes ont quitté Alep-Est ces derniers jours. Et face à cette urgence humanitaire, l'OMS a acheminé plus de 300 000 kits de traitements à Alep-Ouest. Des équipements sanitaires et des médicaments ont été distribués à Idlib.

(Correspondance d'Alpha Diallo, Nations Unies/Genève ; avec un extrait sonore de Tarik Jasarevic, porte-parole de l'OMS).

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...