Syrie: le Conseil de sécurité appelle à acheminer l’aide humanitaire par delà les lignes de front

Écouter /

Le Conseil de sécurité lors de l’adoption de la resolution 2332. Photo: ONU/Evan Schneider

Le Conseil de sécurité a adopté à l'unanimité, ce mercredi, une résolution relative à l'acheminement de l'aide humanitaire en Syrie. Un texte par lequel les Quinze décident notamment de prolonger de 12 mois, deux dispositifs d'une résolution adoptée en 2014, la 2165, qui stipule que les agences humanitaire de l'ONU sont autorisées à utiliser les routes franchissant les lignes de conflit afin que l'aide humanitaire parvienne par les voies les plus directes aux personnes qui en ont besoin dans toute la Syrie.

En adoptant à l'unanimité la résolution 2332, le Conseil de sécurité a donc décidé que les agences humanitaire de l'ONU sont notamment autorisé à utiliser jusqu'au 10 janvier 2018 les postes frontière de Bab el-Salam, Bab el-Haoua, Yaroubiyé et Ramtha.

Les Quinze ont aussi décidé de constituer un mécanisme de surveillance, placé sous l'autorité du Secrétaire général, pour superviser, pour une période de 12 mois, le chargement de tous les envois de secours humanitaires des agences humanitaires de l'ONU et de leurs partenaires, de même que toute inspection subséquente des envois par les autorités douanières des pays voisins concernés, en vue de leur passage en Syrie aux postes frontière sus-mentionés.

Par la résolution 2332, le Conseil de sécurité demande en outre aux autorités syriennes d'examiner rapidement toutes les demandes que leur adressés les organismes des Nations Unies et leurs partenaires pour acheminer leur aide à travers les lignes de front.

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis. Présentation Jérôme Longué)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
14/12/2017
Loading the player ...