OMS/Paludisme: améliorations en Afrique, mais faiblesse des progrès au niveau mondial

Écouter /

Un kit pour tester le paludisme. (Photo UNICEF/Sebastian Rich)

La lutte contre le paludisme connait des progrès en Afrique pour les personnes vulnérables mais elle stagne à l’échelle mondiale, selon le Rapport 2016 sur le paludisme dans le monde publié ce mardi par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Il faut savoir que l’Afrique subsaharienne compte pour une part importante et disproportionnée de la charge mondiale du paludisme. En 2015 la région dénombrait 90% des cas dans le monde et 92% des décès.

Selon le rapport, les enfants et les femmes enceintes en Afrique subsaharienne ont un plus large accès aux interventions efficaces de lutte contre le paludisme.

Dans toute la région, au cours des cinq dernières années, l'accès aux tests de diagnostic du paludisme chez l’enfant et l’utilisation des moustiquaires imprégnées d’insecticide ont augmenté de plus de 20%.

Aussi, selon les données disponibles, le pourcentage de femmes enceintes recevant les trois doses recommandées du traitement préventif a été multiplié par cinq dans 20 pays africains.

Dans de nombreux pays, il reste toutefois des lacunes importantes en matière de couverture par les programmes.

Les déficits de financement ainsi que les systèmes de santé fragiles sapent les progrès accomplis et mettent en péril la réalisation des cibles mondiales, dont l'élimination du paludisme dans au moins 10 pays d'ici 2020.

(Mise en perspective : Cristina Silveiro)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...