Nigéria : une nouvelle stratégie du PAM pour atteindre les zones reculées du nord-est

Écouter /

Dans l’état de Borno, une mère et sa fille qui souffre de malnutrition aïgue sévère (août 2016). Photo: © UNICEF/UN028414/Esiebo

Au Nigéria, plus de 45 000 personnes ont pu obtenir de l'aide alimentaire dans le nord-est du pays grâce à une nouvelle stratégie du Programme alimentaire mondial mise sur pied pour atteindre les régions frappées par la violence de Boko Haram les plus reculées et difficiles d'accès.

Le mécanisme mis sur pied par le PAM avec l'aide de l'UNICEF permet d'acheminer des vivres dans les états de Borno et de Yobe aux personnes qui sont le plus dans le besoin.

Les zones ciblées sont celles qui étaient jusqu'à présent inaccessible à l'aide humanitaire ou où l'accès est extrêmement limité, en raison notamment de l'insécurité. L'aide est acheminée dans un premier temps par voie aérienne et ensuite en empruntant des routes.

L'objectif est d'éviter à des dizaines de milliers de personnes de sombrer dans la famine. Douze missions seront déployées chaque mois et le PAM prévoit de venir ainsi en aide à 300 000 personnes, y compris à des enfants en bas âge et à des femmes enceintes ou allaitant.

Près de 4,6 millions de personnes souffrent actuellement de la faim dans le nord-est du Nigéria, dont deux millions ont besoin d'une aide d'urgence. Et dans certaines zones plus de 50% des enfants de moins de cinq ans souffrent de malnutrition aiguë modérée ou sévère.

Depuis le mois d'août, le nombre de personnes ayant besoin d'une aide alimentaire d'urgence a presque doublé dans les États de Borno et de Yobe, passant de 1 à 1,8 million.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...