Libéria : Hervé Ladsous appelle à gérer le retrait de la MINUL avec «délicatesse et prudence»

Écouter /

Hervé Ladsous, Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, lors de son intervention devant le Conseil de sécurité. Photo: ONU/Rick Bajornas

Le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix a appelé, vendredi, les Libériens à maintenir leur pays sur la trajectoire de transformations positives et à édifier une nation unifiée dirigée par un gouvernement responsable, une stabilité d'autant plus nécessaire que des élections présidentielles et législatives sont prévues en octobre 2017.

Intervenant lors d'une réunion du Conseil de sécurité, Hervé Ladsous a aussi proposé trois options pour l'avenir de la MINUL : son remplacement par une mission lui succédant, le maintien du statu quo ou la poursuite de la réduction de ses effectifs.

Le Secrétaire général adjoint a fait observer que la MINUL est dans la dernière ligne droit de son cycle de vie, et qu'il serait bénéfique, tant pour les Libériens que pour leurs partenaires, que ce cycle arrive à sa fin dès que possible pour que « le Libéria puisse enfin assumer pleinement ses responsabilité en tant qu'état souverain ».

« Mais c'est justement parce que nous sommes dans la dernière ligne droite, que cela doit être géré avec délicatesse et prudence » a-t-il toutefois mis en garde.

Pour Hervé Ladsous, il importe de garder à l'esprit que le succès de la MINUL sera évalué non seulement sur la base des « immenses résultats » ont été obtenus depuis presque 13 ans, mais aussi sur la base de la manière avec laquelle la MINUL se retirera du Libéria et « avant tout », à travers la perception que les Libériens retiendront de cette présence.

(Extrait sonore : Hervé Ladsous, Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...