Les sourires de l’exil: L’espoir en dépit du désespoir

Écouter /

Un jeune garcon se protège de la pluie sous une couverture avec sa mère dans le camp d'enregistrement de Moria.Ile de Lesbos, Grèce, 2015. (photo: Frédéric Seguin)

Frédéric Séguin  est photojournaliste. Grâce à la photographie il retrace des évènements dramatiques, humains ou naturels et dépeint un portrait positif de la force de l’homme.

Dans l’interview donnée à la Radio d’ONU Info il revient sur l’exposition « Les sourires de l’exil » tirée de ses voyages au Liban, en Grèce, en ex-République yougoslave de Macédoine et en Allemagne, à la rencontre des milliers de migrants qui risquent leur vie pour un avenir meilleur.

Son but: sensibiliser et communiquer l'espoir en dépit du désespoir  et de capter l'âme à travers les regards et les sourires des peuples plutôt que d'exposer des victimes. Histoire de montrer aussi les côtés positifs et humains de la migration.

(Interview Frédéric Seguin; photojournaliste canadien; propos recueillis par Florence Westergard)

 

 

 

 

La jeune Palia s'amuse à faire des bulles de savon sur les plages de l'ile.Ile de Lesbos, Grèce, 2015 – Photo: Frédéric Seguin

Pause pour saluer le photographe en route vers le camp de transit près de la frontière grecque. Gevgelija, Macédoine, 2015- Photo: Frédéric Seguin

Une jeune fille s'amuse avant de poursuivre la marche vers la frontière serbe.
Tabanovce, Macédoine, 2015- Photo: Frédéric Seguin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Classé sous L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...