Iraq: un nouveau projet pour rétablir les canaux d’irrigation autour de Mossoul

Écouter /

En Iraq, des participants au programme de la FAO déblaient un des canaux du système d’irrigation Al-Jazeera. Photo: ©FAO/Cengiz Yar

Quelques 200 000 personnes originaires de Mossoul seront, pour la première fois depuis que l’organisation de l’Etat islamique (EI) a pris le contrôle de certaines zones dans la région en 2014, en mesure de gagner des revenus grâce à un nouveau projet de la FAO visant à restaurer les canaux d’irrigation couvrant 250 000 hectares de terres agricoles.

D’ici peu de temps, l’eau coulera donc de nouveau dans les canaux qui avaient l’habitude d’alimenter les terres situées à 30 km de Mossoul, la troisième plus grande ville irakienne.

Les programmes de rémunération contre travail de la FAO permettront aussi aux personnes vulnérables qui ont besoin d’argent de satisfaire leurs besoins journaliers. Beaucoup d’entre elles n’ont pas eu d’emploi rémunéré depuis au moins deux ans.

Plus de 3000 personnes bénéficient déjà du projet qui est indispensable dans la zone afin de relancer les activités agricoles.

Les participants procèdent actuellement au nettoyage du principal canal du système d’irrigation d’Al Jazeera nord, le débarrassant de la saleté, des pierres et des débris, ce qui devrait lui permettre d’alimenter à nouveau d’autres canaux plus petits qui font également partie du paysage agricole.

La FAO a également réparé la station de pompage qui sert l’ensemble du système de canaux depuis le barrage de Mossoul. Pour la première fois, l’Organisation collabore avec une société de déminage afin de sécuriser les terres agricoles situées autour des canaux, de manière à s’assurer que les agriculteurs et leur bétail soient respectivement en mesure de semer et de pâturer sans risque.

Le système d’irrigation Al Jazeera était une source essentielle d’eau pour l’agriculture, l’élevage et l'usage domestique. Près d’une centaine de canaux plus petits faisant également partie du système, ont été abîmés, des ponts ont été détruits et la station de pompage, également endommagée, fonctionnait en capacité réduite, ce qui a eu pour effet de provoquer des pénuries d’eau très importante.

(Extrait sonore : Dominique Bourgeon, Directeur de la division urgence et réhabilitation de la FAO)

 

 

 

Classé sous Conflits, L'info, Le Journal.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...