Iraq : l'exode continue à Mossoul pour des milliers de civils

Écouter /

Des Iraquiens déplacés par les combats à Mossoul avant de se réfugier au camp de Jadah (Photo: OIM)

La baisse de la température de ces derniers jours au nord de l'Iraq provoquent de nouveaux défis pour les déplacés internes et les communautés touchés par les opérations militaires à Mossoul. Plus d'un mois après le début de l'offensive dans cette ville iraquienne, plus de 82.000 personnes sont aujourd'hui sur les routes de la région.

 

A en croire l'Organisation internationale pour les migrations, le flux de déplacés est constant à Mossoul et ce sont de nombreuses familles qui continuent de fuir les combats violents qui opposent l'armée iraquienne et l'organisation Etat islamique. Pris entre deux feux, bravant parfois les représailles des djihadistes, ces civils iraquiens ont dû fuir leurs maisons et pour beaucoup, ce fut une échappée à pied. Selon l'OIM, plus de 4.200 déplacés supplémentaires ont été identifiés au cours des quatre derniers jours. Au total, ils sont désormais plus de 82.000 civils à avoir fui les opérations militaires à Mossoul depuis le 17 octobre dernier.

Face à cet afflux, la priorité des organismes humanitaires et des autorités iraquiennes « est de fournir des abris, des couvertures et des radiateurs. Un dispositif pour faire face aux pluies hivernales et à la baisse de la température dans cette région.

Il faut juste rappeler que la majorité des déplacés sont originaires du district de Mossoul soit plus de 72.000 dont la plupart viennent du sous-district de Markaz-Mossoul. Certains des déplacés sont aussi originaires des districts de Tilkaif et d'Al-Hamdaniya.

Ces déplacements s'ajoutent aux plus de 3 millions d'iraquiens actuellement déplacés à travers le pays depuis janvier 2014.

(Correspondance d'Alpha Diallo à Genève pour la Radio des Nations Unies)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...