Iraq: 11 morts dont 4 travailleurs humanitaires dans des tirs à Mossoul

Écouter /

Une famille iraquienne dans les faubourgs de Mossoul après avoir fui leur domicile le matin même. Photo HCR/Ivor Prickett

Quatre travailleurs humanitaires iraquiens et au moins sept civils ont été tués par des tirs de mortier cette semaine alors qu'ils distribuaient de l'aide dans deux localités à l'Est de Mossoul, rapportent les Nations unies jeudi. Lisa Grande, Coordinatrice des opérations humanitaires de l'ONU en Iraq, a condamné ces attaques comme des violations des principes humanitaires.

 

L'ONU a condamné « dans les termes les plus forts » les tirs d'obus de mortier survenus ces dernières 48 heures à Mossoul et qui ont coûté la vie à une dizaine de personnes. Quatre travailleurs humanitaires et sept civils ont été ainsi tués par ces tirs d'artillerie dans cette grande ville du nord de l'Iraq que l'armée tente de reprendre au groupe djihadiste Etat islamique (EI). Dans un communiqué rendu public ce jeudi à Bagdad, la Coordinatrice des opérations humanitaires de l'ONU en Iraq a ajouté qu'une quarantaine de personnes ont également été blessées par ces tirs. Lise Grande n'a pas précisé la nationalité et les organisations auxquelles appartiennent ces humanitaires ni les auteurs de ces deux incidents.

Les Nations Unies soulignent que ces victimes civiles « faisaient la queue pour recevoir de l'aide d'urgence » lorsque les tirs les ont atteints. « Les gens qui attendent de l'aide sont déjà, en soi, vulnérables et ont besoin d'aide. Ils devraient être protégés et non pris pour cible », fait remarquer Lise Grande.

La Coordinatrice des opérations humanitaires de l'ONU en Iraq a d'ailleurs qualifié ces attaques comme des violations des principes humanitaires. « Toutes les parties en conflit ont une obligation de respecter le droit humanitaire international et de garantir la survie et l'assistance nécessaire des civils », a-t-elle poursuivi.

Le sort des civils pris dans le feu est particulièrement préoccupant. Quelque 107.000 d'entre eux ont été déplacés depuis le début de l'opération. Dans le pire des scénarios, l'ONU prévoit qu'un million de personnes pourraient être déplacées par les combats à Mossoul.

En attendant, la majorité des familles déplacées sont hébergées dans des sites d'urgence et dans des communautés d'accueil. Et face à cette crise humanitaire, les organismes et organisations humanitaires fournissent une aide vitale aux personnes vulnérables dans tous les secteurs accessibles, y compris dans les quartiers orientaux de la ville de Mossoul. À ce jour, plus de 356.000 personnes touchées par la campagne militaire de Mossoul ont reçu une aide humanitaire.

(Correspondance d'Alpha Diallo, Nations Unies/Genève)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...