Honoré par le Conseil de sécurité, Ban Ki-moon dénonce le « cauchemar continu » en Syrie

Écouter /

Ban Ki-moon et certains des membres du Conseil de sécurité. Photo: ONU/Evan Schneider

Le Conseil de sécurité a rendu hommage, ce mercredi, à Ban Ki-moon dont le mandat de Secrétaire général s'achèvera le 31 décembre après 10 ans passés à la tête de l'ONU.

L'hommage à Ban Ki-moon a pris la forme de l'adoption unanime de la résolution 2324 dans laquelle les Quinze expriment notamment leur gratitude au Secrétaire général pour son attachement aux buts et principes inscrits dans la Charte et à l'instauration de relations amicales entre les nations.

Après le vote, le Président du Conseil, Román Oyarzun, a aussi salué les réformes lancées par Ban Ki-moon dans le domaine du maintien de la paix, se félicitant notamment de la politique de tolérance zéro à l'égard des abus sexuels commis par des Casques bleus de l'ONU adopté par le Secrétaire général sortant et qui a permis de redorer le blason des opérations de maintien de la paix.

Ban Ki-moon a profité de cette réunion pour exhorter les Quinze à coopérer et à honorer leur responsabilité collective de protéger les civils syriens, affirmant qu'alors qu'il quitte ses fonctions son plus grand regret est le cauchemar continu en Syrie.

« Le Conseil est plus fort quand il est uni », a-t-il notamment lancé, citant en exemple la Mission conjointe de l’OIAC et des Nations Unies pour la destruction des armes chimiques en Syrie et la création de la MINUAUCE pour lutter contre l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest.

« Mais, là où l’unité manque, comme sur le Sahara occidental, les conséquences peuvent être profondes, et dans le cas du Soudan du sud, même catastrophiques », s'est-il toutefois inquiété.

Dans la matinée Ban Ki-moon avait dit ses adieux au personnel de l'ONU puis assisté à l'inauguration de son portrait qui viendra joindre, dans le hall du Siège, ceux des autres hommes qui l'ont précédé à la tête de l'ONU.

L'hommage à Ban Ki-moon devait se poursuivre mercredi après-midi avec un concert de l'Orchestre philharmonique de New York donné dans le hall de l'Assemblée générale. Une représentation musicale également organisée pour accueillir le Secrétaire général désigné, António Guterres.

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis. Extrait sonore : Ban Ki-moon, Secrétaire général de l'ONU)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...