Gros plan sur la Libye, un an après le signature de l’Accord politique

Écouter /

Des enfants jouent à Zawiya, en Libye (2011) Photo: ONU/Iason Foounten

Le 17 décembre marquera le premier anniversaire de la signature de l'Accord politique pour la Libye, un accord négocié sous l'égide de l'ONU qui visait notamment à unir le pays derrière un gouvernement d'entente nationale.

Dans un entretien accordé à la Radio de l'ONU, Martin Kobler, le Représentant spécial du Secrétaire général pour la Libye, fait le bilan de la situation dans le pays depuis cette adoption, que ce soit sur le plan politique, sécuritaire, économique ou des droits de l'homme.

Martin Kobler explique notamment qu'en dépit de progrès notables pour lutter contre le terrorisme, la violence est toujours un sujet de préoccupation, surtout à Tripoli où de violents affrontements ont eu lieu entre des milices ce mois-ci.

Martin Kobler parle aussi de l'importance pour la Banque centrale de fournir des fonds au Gouvernement d'entente nationale, d'autant plus que ceux qui s’opposent à l'Accord politique ont un accès illimité à l'argent.

Alors que des milliers de migrants africains se rendent en Libye dans l'espoir de pouvoir rejoindre Lampedusa, en Europe, Martin Kobler appelle aussi à combattre les trafiquants et à veiller à la protection des droits de l'homme dans le pays.

Enfin, le Représentant spécial parle des défis à surmonter pour assurer le retour de la MANUL dans le pays.

(Interview : Martin Kobler, Représentant spécial du Secrétaire general des Nations Unies pour la Libye; propos recueillis par Isabelle Dupuis)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...