Conseil de sécurité : renforcer la lutte contre la traite d'êtres humains dans les conflits

Écouter /

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon (à gauche), prononce une allocution devant le Conseil ministériel du Conseil de sécurité sur le thème “Traite des personnes en situation de conflit”. A ses côtés se trouve Mariano Rajoy Brey, Président du gouvernement espagnol et président du Conseil de sécurité en décembre. (Crédit photo : ONU/Manuel Elias)

Le Conseil de sécurité, sous la présidence du Président du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, appelé mardi les États membres de l’ONU à adopter des mesures décisives et immédiates pour prévenir, criminaliser, enquêter et poursuivre les personnes impliquées dans la traite des êtres humains dans les conflits.

Les quinze, en adoptant la résolution 2331, soulignent les liens étroits entre la traite d'êtres humains, les abus sexuels et le financement du terrorisme et de la criminalité transnationale organisée.

Un appel repris par le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, qui a plaidé la cause des personnes les plus vulnérables dans les conflits, en particulier celle des déplacées et des réfugiés.

Le chef de l'ONU, rappelant que la majorité des victimes de la traite sont des femmes et des filles, a fait valoir que la réponse de la communauté internationale doit veiller à accorder une attention particulière à leurs droits.

Aussi, pour Ban Ki-moon, les États doivent adopter des politiques migratoires tenant compte des sexospécificités et des droits. « Nous avons besoin d’un leadership stratégique pour mettre fin à la guerre – et aussi pour prévenir les conflits et maintenir la paix. C’est pourquoi j’ai renforcé l’engagement des Nations Unies à aider les États Membres à agir rapidement et à recourir à la diplomatie préventive. », a-t-il déclaré.

Le Secrétaire général, qui comme il a fait remarquer, prononçait probablement son dernier discours devant ce Conseil de sécurité, a insisté sur le rôle de la prévention. «Je me réjouis que mon successeur se concentre sur cette très importante priorité », a déclaré Ban-K mon, avant d'exhorter les États Membres à travailler ensemble pour aider aujourd'hui les victimes de la traite tout en créant un monde plus stable et plus juste pour tous.

(Extrait sonore : Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations Unies)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...