Ban Ki-moon appelle les bailleurs de fonds à soutenir le Fonds d’urgence de l’ONU

Un village en ruine après le passage de l’ouragan Matthew en Haiti. Photo: ONU/Logan Abassi

Le Secrétaire général de l’ONU a appelé mardi les bailleurs de fonds à soutenir le Fonds central pour les interventions d’urgence (CERF) des Nations Unies, qui permet notamment de financer des interventions rapides lors de crises humanitaires.

Ban Ki-moon a indiqué que le CERF est un outil essentiel en temps de crise, les allocations pouvant commencer dans les heures qui suivent une situation d’urgence, comme par exemple lors du passage de l’ouragan Matthew qui a frappé Haïti plus tôt cette année et lorsque le Népal a été ravagé par un tremblement de terre l’année dernière

Lors d’une réunion de bailleurs de fonds au siège de l’ONU à New York, le Secrétaire général a aussi souligné que le Fonds d’urgence est une source cruciale pour intervenir dans des crises prolongées et dans celles qui manquent le plus de financement. En 2016, le CERF a affecté 150 millions de dollars à des urgences négligées.

Depuis sa création en 2005, le CERF a déboursé au total 4,6 milliards de dollars pour financer des interventions dans 98 pays.

Selon le Secrétaire général, ce qui est exigé du CERF est appelé à augmenter à l’avenir avec l’augmentation de l’ampleur et de l’intensité des crises dans le monde.

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis)

 

Classé sous L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...