Appel de 22 milliards de dollars pour l'aide humanitaire : Syrie, Yémen et Soudan du Sud en tête des pays dans le besoin

Écouter /

Kate Halff, Secrétaire exécutif du Comité directeur pour l'action humanitaire lors du lancement de l’Appel de fonds humanitaire de l’ONU. La Chef du Steering Committee for Humanitarian Response représentait plusieurs organisations humanitaires internationales (Photo: ONU/V. Martin).

Plus de 93 millions de personnes auront besoin d'une aide humanitaire en 2017 dans le monde. L'ONU a lancé lundi à Genève à un nouvel appel de fonds record de 22,2 milliards de dollars pour les assister. Cette demande dépasse de deux milliards celle lancée au début pour 2016. La Syrie va absorber la plus grande partie des fonds, suivie par le Soudan du sud et le Yémen.

Pour le Chef des opérations humanitaires de l'ONU, il s'agit du « montant le plus élevé jamais demandé ». Lors d'une conférence de presse ce lundi à Genève, Stephen O'Brien a procédé au lancement officiel de l'Appel de fonds pour 2017. L'ONU a ainsi demandé le chiffre record de 22,2 milliards de dollars pour financer l'an prochain ses programmes d'aide humanitaire qui seront dispensés à presque 93 millions de personnes vulnérables dans le monde. A en croire le Chef d'OCHA, ce montant record est « le reflet d'un état des besoins humanitaires jamais vu depuis la Seconde Guerre mondiale » non sans préciser que plus de 80% des besoins étaient liés à des conflits créés par l'homme.

« L'intensité des crises humanitaires aujourd'hui a atteint un niveau jamais vu depuis la création des Nations Unies », a dit Stephen O'Brien, Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires humanitaires. Selon le Coordonnateur des secours d'urgence de l'ONU « de mémoire vivante, jamais autant de personnes n'ont eu besoin de notre soutien et de notre solidarité pour survivre et vivre en sécurité et dans la dignité ».

Une façon pour les Nations Unies de rappeler que les appels de fonds ne cessent d'augmenter depuis plusieurs années et par ricochet, des appels de fonds qui battent record sur record. A cet égard, la somme réclamée par l'Onu pour 2017 représente près de trois fois celle de 2011 (7,9 milliards de dollars). A titre de comparaison, en 1992, lors de son premier appel inter-agences, l'ONU n'avait demandé que 2,7 milliards de dollars. « Au moment où nous parlons, de plus en plus de personnes ont des besoins humanitaires, car les crises prolongées durent de plus en plus longtemps », a fait remarquer Stephen O'Brien, le chef des opérations humanitaires de l'Onu, en introduction à cet appel, qui concerne 33 pays dans le monde.

Parmi ces crises, le conflit syrien qui dure depuis 2011 va absorber la plus grande partie des fonds, entre ceux fournis pour l'aide à l'intérieur du pays (3,4 milliards de dollars) et ceux pour l'aide aux réfugiés syriens et aux communautés des pays de la région (4,7 milliards de dollars).

Le Soudan du Sud, en guerre depuis 2013, est la seconde priorité de cette aide avec 2,5 milliard de dollars prévus, dont 1,2 milliard sera destiné au plan régional d'aide aux réfugiés sud-soudanais. Le troisième pays qui recevra les fonds les plus importants est le Yémen (1,9 milliard de dollars), déchiré par la guerre depuis plus de 20 mois.

Par ailleurs, plusieurs des États figurant sur cet appel, comme l'Afghanistan, le Burundi, la République démocratique du Congo ou la Somalie, demandent quasiment chaque année depuis vingt-cinq ans des aides d'urgence et pour certains, la situation devrait encore s'aggraver en 2017.

« Les vies de millions de femmes, de filles, de garçons et d'hommes sont entre nos mains. En répondant de manière généreuse à cet appel et en étant efficace nous leur prouverons que nous ne les laisserons pas tomber », conclut M. O'Brien.

(Interview : Kate Halff, Secrétaire exécutive du Comité directeur pour l'action humanitaire { SCHR – Steering Committee for Humanitarian Response qui rassemble plusieurs grandes organisations humanitaires internationales} ; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...