Afrique subsaharienne: taux de croissance à son plus bas niveau depuis vingt ans

Écouter /

Photo: FMI

Pour cette édition spéciale pour cause de jour férié, le Journal d'ONU Info revient sur un rapport du Fonds monétaire international (FMI) sur les Perspectives économiques régionales.

Le document prévoit que le taux de croissance économique de l'Afrique subsaharienne va descendre à son plus bas niveau depuis plus de 20 ans. D'après les projections de ce rapport, le taux de croissance moyen devrait tomber à 1,4 % en 2016, bien en deça des 3.5%  du niveau de l'année précédente et très loin des 5 % enregistrés sur la période 2010-2014. Le Produit intérieur brut (PIB) par habitant devrait aussi se contracter pour la première fois depuis 22 ans, relève ledit rapport.

Ce ralentissement est dû à deux facteurs principaux: l'environnement extérieur s'est détérioré pour beaucoup de pays de la région, notamment parce que les cours des produits de base sont à leur plus bas niveau depuis plusieurs années et les conditions financières se sont sensiblement durcies.

Mais Céline Allard, chef de la division des études régionales au Département Afrique, dit que plusieurs pays continuent de croitre de manière très robuste, et la région demeure un potentiel immense, grâce à une population jeune et des opportunités qui n’ont pas encore été levé . Mais pour les pays les plus touchés il est urgent de mettre en place une politique de réaction à ce ralentissement de la croissance pour permetre de faire que ce potentiel puisse se réaliser dans la région qui en a énormemeent besoin.

La croissance économique pourrait remonter à près de 3 % en 2017, si les autorités, en particulier dans les plus grands pays de la région, prennent des mesures décisives au cours des prochains mois, souligne le rapport du FMI.

(Interview: Céline Allard, chef de la division des études régionales au Département Afrique du FMI; propos recueillis par Bruce Edwards, du FMI)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...