Tragédie en Méditerranée : des enfants et des femmes enceintes parmi les victimes

Écouter /

Des effets personnels trouvés à bord d’un bateau de migrants abandonné près de Lampedusa (archives) Photo: ONU/Phil Behan

L'UNICEF a indiqué vendredi que plusieurs enfants et femmes enceintes faisaient partie des 240 personnes qui se seraient noyées, mercredi, au large des côtes libyennes en tentant d’atteindre les rivages européens.

Parmi les 29 survivants amenés sur l’île italienne de Lampedusa jeudi matin, figurait une jeune femme libérienne de 31 ans qui a perdu son fils de deux ans, sa fille de 13 ans et son frère de 21 ans qui se sont tous noyés lorsque leur bateau a chaviré.

Selon l’UNICEF, cette jeune femme avait payé 2.400 dollars à des passeurs pour que sa famille puisse faire la traversée de la Libye vers l’Italie, mais elle et d'autres personnes avaient ensuite refusé de monter à bord du bateau car il n’était pas en état de prendre la mer. Les contrebandiers ont alors tiré sur elles pour les forcer à partir. C’est pourquoi tant de personnes se sont noyées à seulement douze kilomètres de la rive libyenne

Les personnes secourues en mer étaient dans un état physique et psychologique déplorable – certaines d’entre elles se trouvaient dans le coma et d’autres souffrant de graves brûlures en raison de l’exposition au moteur du bateau.

La plupart des victimes étaient originaires du Sénégal, du Libéria, de la Guinée et du Nigéria.

2016 est l’année la plus mortelle jamais enregistrée en mer Méditerranée avec plus de 4.200 réfugiés et migrants morts alors qu’ils tentaient cette traversée périlleuse. A ce jour, près de 160.000 personnes sont arrivées en Italie par la mer.

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...