Syrie: Ban Ki-moon dénonce les frappes intenses lancées contre Alep-est

Écouter /

Une école à Hujjaira, dans le Damas rural, en Syrie, endomagée par les combats. Photo: UNICEF/M. Abdulaziz

Le Secrétaire général condamne les frappes aériennes intenses de ces derniers jours qui auraient tué et blessé des dizaines de civils syriens, y compris des enfants, et laissé Alep-est sans hôpitaux Ban Ki-moon condamne aussi les bombardement indiscriminés qui ont été signalés dans certaines parties du gouvernorat d'Alep, ainsi que dans l'ouest de la ville d'Alep, notamment les frappes qui ont ciblés des écoles et tués plusieurs enfants.

Le Secrétaire général rappelle à toutes les parties au conflit que cibler des civils et des infrastructures civiles est un crime de guerre. Il appelle toutes les parties à cesser immédiatement de telles attaques.

Dans un message, Ban Ki-moon a souligné que les persones qui sont responsables de ces actes ainsi que pour d'autres atrocités en Syrie, qui qu'ils soient et où qu'ils se trouvent, devront un jour répondre de leurs actes.

Le Secrétaire général appelle aussi les parties à assurer la liberté de mouvement des civils, ainsi qu'un accès immédiat et sans entrave de l'aide humanitaire.

(Mise en perspective: Isabelle Dupuis)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...