RDC/Conseil de sécurité: à Kinshasa les quinze soulignent l'importance de la liberté d'opinion et de l'accès aux médias

Écouter /

Des membres du Conseil de sécurité des Nations unies devant la presse suite à leur recontre avec le Président Joseph Kabila à Kinshasa, le 12 novembre, 2016. (Photo: Radio Okapi/Joh Bompengo)

Lors de son passage à Kinshasa, en République démocratique du Congo (RDC), samedi, la délégation du Conseil de sécurité a appelé les acteurs politiques et sociaux congolais à poursuivre les discussions dans un cadre large et inclusif afin d'atteindre un consensus sur un calendrier électoral précis, accompagné de mesures de confiance.

Selon le Représentant permanent de la France auprès des Nations Unies, François Delattre, dans ce cadre les quinze ont souligné auprès du Président Joseph Kabila l'importance de garantir les libertés d'opinion et de réunion, d'assurer l'accès aux médias, et de lever l'interdiction des manifestations publiques afin d'avoir un débat politique libre et constructif".

"Nous avons marqué combien pour avoir un débat politique libre et constructif, la liberté d'opinion et de réunion, un accès équitable aux médias doivent être garantis, la sécurité et la liberté de circulation de tous doivent être assurées", a déclaré François Delattre devant la presse, à l'issue de la rencontre de près de deux heures au Palais des Nations avec le Président Kabila.

"À ce titre, nous avons appelé les autorités congolaises à rétablir le signal de Radio France Internationale et à lever l'interdiction de manifester. Naturellement le sort de la Radio Okapi a également été mentionné", a ajouté le co-président de la délégation di Conseil.

Pour rappel le signal de RFI avait été coupé samedi dernier à Kinshasa et Lubumbashi, et le signal de Radio Okapi brouillé dans la capitale congolaise. À l'heure où le Conseil rencontrait le Président Kabila, seul le signal de RFI à Lubumbashi avait été rétabli depuis quelques jours, et celui de Radio Okapi avait été restauré à Kinshasa avec une lettre de mise en demeure du Ministre de la Justice.

La délégation du Conseil de sécurité est arrivée dans la capitale congolaise vendredi pour une visite de trois jours dans le pays. Les quinze doivent se rendre dimanche à Beni, au Nord-Kivu, en proie à des tueries depuis plus de deux ans.

(Extrait sonore : François Delattre, Représentant permanent de la France auprès des Nations Unies; propos recueillis par Jeef Ngoy Radio Okapi)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...