RDC: une quarantaine de personnes kidnappées après une attaque des présumés LRA à Dungu

Écouter /

Vue aérienne d’un village en territoire Dungu en RDC (archive) Photo: ONU/Martine Perret

En République démocratique du Congo, près d'une quarantaine de personnes ont été kidnappée samedi dans le territoire de Dungu, dans le Haut-Uele, après une attaque présumée de l'Armée de résistance du seigneur, le mouvement rebelle qui a vu le jour en Ouganda à la fin des années 80, mais qui est aussi présent dans plusieurs pays de la région.

D'après des témoins, l'attaque a eu lieu après le départ d'une délégation composée des représentants de la Commission nationale pour les réfugiés (CNR), du Haut-commissariat des Nations-unies pour les réfugiés (HCR), des autorités de l'armée et de la MONUSCO qui ont visité dans la journée les réfugiés sud-soudanais installés sur le site de Gangala, à quelque kilomètres de Bokudangba.

Tard dans la nuit, des assaillants armés ont pris d'assaut le village et contraint les habitants à leur donner de l'argent.

Ils ont ensuite emporté le matériel médical, l'argent et tous les documents du poste de santé de Bokudangba avant de forcer plus d'une quarantaine de villageois à porter le butin en forêt.

Les assaillants ont relâché quelques heures plus tard quatre personnes dont un militaire à qui ils ont arraché l'arme, précise Jean Pierre Etena, administrateur intérimaire du territoire de Dungu.

Le commandement de la zone opérationnelle de l'armée sur place indique avoir dépêché une unité combattante pour traquer les assaillants.

(Mise en perspective : Anselme Masua pour Radio Okapi)

 

Classé sous Droit et crime, L'info, Le Journal.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...