RDC: plus de 30 Casques bleus blessés par une explosion à Goma

Écouter /

Vue aérienne de la ville de Goma, en RDC. Photo: ONU/Abel Kavanagh

Une explosion a frappé, ce mardi, la ville de Goma, en République démocratique du Congo, tuant une fillette de 8 ans et blessant plus d'une trentaine de Casques bleus de la MONUSCO, la Mission de l'ONU dans le pays. Des enquêteurs ont travaillé pendant plus de 4 heures sur les lieux de l’incident pour collecter les premiers indices de cette explosion.

L'explosion a eu lieu vers 6 heures 15 du matin au quartier Kyeshero, à la périphérie ouest de Goma, à seulement un mètre de la nouvelle cathédrale en construction.

Les éléments du contingent indien de la MONUSCO faisaient leur jogging matinal habituel quand ils ont été surpris par l’explosion. 31 casques bleus et un civil ont été blessés alors qu’une fillette a été tuée. Des blessés, dont les plus graves, au moins 14; sont actuellement soignés à l’hôpital niveau 3 de la MONUSCO.

Pour l’instant, il est difficile de déterminer la nature de l'engin utilisé. Mais, les enquêteurs de l’unité anti-mines des Nations-unies, UNMAS, ceux des FARDC et de la Police qui ont travaillé pendant plusieurs heures sur la scène du crime, ont retrouvé des projectiles tels que des clous, des fragments de métaux, des vices et des morceaux de bidon en plastique brûlés. Ce qui pousse à croire, d’après quelques indiscrétions qu’il s’agit probablement d’une bombe artisanale.

Pour l’instant, les responsables de la MONUSCO à Goma soulignent qu’il faut attendre les résultats du travail des enquêteurs avant toute déclaration.

(Mise en perspective: Freddy Bikumbi pour Radio Okapi)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...