Organisation internationale du travail: Guy Ryder réélu pour un second mandat de Directeur général

Écouter /

Le Directeur général de l'OIT, Guy Ryder. Photo OIT/J.-P. Pouteau/Fredéric Crozet

Le Conseil d’administration de l’Organisation internationale du Travail (OIT) a réélu le Britannique Guy Ryder au poste de Directeur général pour un second mandat de cinq ans à compter d’octobre 2017.

M. Ryder a obtenu 54 des 56 votes émis par les membres titulaires du Conseil d’administration de l’OIT. Le vote s’est déroulé au Bureau international du Travail (BIT) à Genève, en Suisse. Il était le seul candidat en lice.

« Je remercie les membres du Conseil d’administration de m’avoir renouvelé leur confiance. Mon second mandat débutera alors que le monde du travail connaît une mutation sans précédent », a déclaré M. Ryder à OIT Infos après sa réélection. « Pour maîtriser ce changement, nous possédons un atout de taille: notre structure tripartite unique (représentant gouvernements, travailleurs et employeurs) jouera un rôle majeur pour façonner l’avenir du travail et réaffirmer que la justice sociale doit guider l’élaboration des politiques internationales », at-il ajouté.

Avertissant que «le déni de justice sociale à une échelle profondément inquiétante constituait une réelle menace pour la stabilité de nos sociétés et pour la paix», le Directeur général a invité les membres du Conseil à faire de l’Organisation un champion de l’exécution du Programme de développement durable à l’horizon 2030 grâce au travail décent.

Dixième Directeur général de l’OIT, Guy Ryder possède trente-cinq années d’expérience dans le monde du travail, pour l’essentiel au niveau international. Elu pour la première fois Directeur général en mai 2012, il a succédé à Juan Somavia en septembre 2012.

Depuis son élection, M. Ryder a renforcé le rôle de l’OIT au G20, auprès des BRICS et du G7+ qui réunit les Etats fragiles et affectés par un conflit. L’OIT est aussi à l’origine de nouvelles initiatives avec la Banque mondiale et a placé son agenda pour le travail décent au centre du Programme de développement durable à l’horizon 2030.

Guy Ryder a entamé sa carrière au Département international du Congrès des syndicats à Londres. En 1998, il a rejoint l’OIT à Genève en tant que Directeur du Bureau des activités pour les travailleurs. En 2010, il a été nommé Directeur exécutif en charge des normes internationales du travail et des Principes et droits fondamentaux au travail, avant de devenir Directeur général de l’OIT en 2012.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...